Nous contacter

28 rue Lormand, 64100 Bayonne contact@jobphoning.com +33 9 72 55 10 92 (Lun : 10h-12h 14h-18h / Mar-Ven : 9h-12h 14h-18h)

Comment préparer un entretien d'embauche ?

Vous souhaitez compléter vos revenus ?

Rejoignez notre plateforme de mise en relation entre téléprospecteurs à domicile et entreprises !

Un entretien d'embauche ne s'improvise pas. Il faut bien le préparer en amont pour être fin prêt le Jour J et se donner toutes les chances d'obtenir le poste visé.

Prendre le temps de se préparer

Le but n’est pas de mettre entre parenthèses votre recherche mais il faut cependant consacrer du temps à la préparation de l’entretien, en procédant étapes par étapes.

Dans un premier temps, il s’agit de bien rassembler les informations et éléments en rapport avec l’entreprise, tout en reprenant l’annonce à laquelle vous avez postulé. Il faut donc noter tous les points principaux du profil recherché, que cela concerne la formation, l’expérience, les qualités recherchés, ainsi que l’intitulé du poste.

Se renseigner suffisamment sur l’entreprise

Il est évident que vous n’allez pas aller à l’entretien sans vous renseigner un minimum sur l’entreprise qui recrute. Ainsi, il est important de visiter son site internet, d’identifier son offre, ses projets en cours et à venir, son organigramme, son historique, etc. Vous pouvez aussi consulter son profil LinkedIn pour obtenir davantage de précision sur sa structure, ainsi que sur ses employés.

De plus, s’il s’agit d’un recrutement pour un poste cadre, il est pertinent de connaître des informations telles que le chiffre d’affaires, la taille de son réseau de vente ou de production, etc. Vous pouvez notamment consulter la presse spécialisée afin d’obtenir davantage de contenu sur son développement.

Ces différentes recherches, à l'instar d'une étude de marché, vous permettront de savoir où vous mettez les pieds et notamment d’être réactif lors de l’entretien lorsqu’il faudra justifier votre motivation, vos connaissances du secteur d’activité et du poste.

Définir ses atouts en rapport avec le poste

Après avoir fait ce premier travail de recherche d’informations, il faut donc le mettre en confrontation avec le CV que vous avez transmis au recruteur. Il est important notamment de pointer vos points forts et points faibles en toute objectivité.

De plus, il faut se mettre à la place que la personne qui vous recevra en entretien afin d’anticiper les questions, et donc les réponses. N’hésitez donc pas à répondre vous-même à des questions du type “qu’est-ce qui est intéressant dans mon profil ?”, “Ai-je la formation demandée ?”, etc. Pour chaque réponse positive isolée, placez-les dans vos atouts.

Ensuite, analysez votre expérience et réfléchissez aux points qui seront les plus pertinents à mettre en valeur lors de l’entretien. Vous pouvez aussi anticiper les réponses à des questions comme “qu’est-ce que ces expériences m’ont apporté ?”, “quelle est la logique de mon parcours ?”, “quelle progression m’a amené à me positionner sur ce poste ?”, etc.

Isoler ses faiblesses et les accepter

Le recruteur aura très probablement isolé vos faiblesses en lien avec le poste. Vous serez donc interrogé là-dessus, que cela concerne vos échecs, d’éventuelles périodes de chômages, une reconversion professionnelle, un manque d’expérience dans certains domaines, etc.

Avoir des zones d’ombres est normal, le plus important est de les connaître parfaitement pour les travailler en amont d’un entretien.

S’entraîner à la prise de parole

Un fois le pitch préparé, il faut entre en scène et s’entraîner à communiquer oralement tout le contenu travaillé.

En premier temps, il faut préparer le pitch de présentation. Notamment se présenter et résumer succinctement les grandes lignes de son parcours, tout en mettant en avant ses atouts majeurs. Il faut s’entraîner à s’exprimer avec une certaine fluidité, en étant ni trop lent ni trop rapide. A ce sujet, on vous conseille de vous enregistrer en vidéo pour vous améliorer.

Ensuite, il faut reprendre son CV et s’exercer à traiter chacune des expériences précédentes, et notamment à les préciser si le recruteur en fait la demande. Il ne faut pas aller dans les détails, l’enjeu est d’être toujours clair et concis.

De plus, si vous avez assez de temps, vous pouvez aussi vous entraîner à répondre à des questions classiques telles que vos qualités et défauts, vos valeurs, vos ambitions, etc. Cela vous évitera d’être face à l’inconnu lorsque vous serez interrogé.

Comment s'habiller pour un entretien d'embauche ?

Au cours d’un entretien d’embauche, le moindre détail importe, que cela soit la posture, l’élocution, ou l’attitude. Il faut garder à l’esprit que la personne en face de vous ne vous connaît pas, et qu’elle se base uniquement sur les informations communiquées dans votre CV. Il est donc important de tout faire pour avoir une bonne impression lors de l’entretien.

L’objectif est de se sentir le plus à l’aise possible le jour de l’entretien, c’est donc pourquoi il est important d’assimiler les valeurs de la société en amont afin de ne pas être perdu le jour J.

Si vous avez fait votre travail de recherches correctemnt, cette quête d’informations vous aidera fortement à vous faire une idée du code vestimentaire à adopter pour être le plus cohérent possible. Si jamais vous n’obtenez aucune information suffisamment exploitable, on vous conseille de partir sur un style sobre et classique. Il en est de même pour le maquillage, la sobriété est de rigueur.

Sélectionner la tenue vestimentaire en fonction du poste visé

Vous l’aurez certainement compris, un agent commercial ne s’habille pas de la même façon qu’un graphiste ou qu'un designer. Le premier cas est associé à un premier contact avec la clientèle, alors que les deux derniers s’autorisent souvent des styles décontractés.

Les tenues à bannir

  • Le jean : Peu importe la qualité de celui-ci, il peut être associé à un certain “laisser aller” par certains corps de métier ;
  • Une association de plus de 3 couleurs ;
  • Les talons trop hauts pour les femmes : Ne pas dépasser les 15 cm sinon cela risque de faire mauvais effet ;
  • Les tatouages visibles : On ne sait jamais ce que le recruteur peut penser de cette pratique, n’hésitez donc pas à les masquer lors de ce tout premier contact ;
  • Les baskets : Cela peut passer, mais aussi avoir l’effet contraire. C’est pourquoi il est préférable de jouer la sécurité en misant sur des ballerines ou escarpins pour les femmes, ou sur des mocassins ou autres chaussures de ville pour les hommes.

Grâce à ces différentes informations, vous avez désormais toutes les cartes en main pour vous préparer au mieux à votre prochain entretien d'embauche.

Donnez votre avis sur ce contenu :