Nous contacter

20 Cours du Maréchal Joffre, 40100 Dax contact@jobphoning.com +33 9 72 55 10 92 (Lun-Ven 9h-12h 14h-18h)
un particulier se fait aider par un professionnel

Le jobbing

Complétez vos revenus dès aujourd'hui !

Créer un compte

Découvrir nos formules

JobPhoning est la plateforme de mise en relation entre téléprospecteurs et entreprises. Elle vous permet de devenir téléprospecteur indépendant et de bénéficier d’un complément de revenu adapté à vos besoins et à vos disponibilités.

Vous fixez vous-même vos tarifs et vous êtes sûr d'être payé pour toute mission correctement effectuée.

Pour en savoir plus sur notre solution de jobbing, nous vous invitons à consulter la vidéo ci-contre et les points clés énnoncés ci-dessous !

Une plateforme développée pour le jobbing

Sécurité : Grâce à notre système d'enregistrement des appels, vous êtes certains d’être rémunéré pour toutes les missions correctement réalisées.

Indépendance : Vous êtes indépendant, par conséquent, vous fixez et négociez librement vos tarifs avec les entreprises.

Autonomie : Notre solution de jobbing vous permet de travailler quand vous le souhaitez et où que vous soyez.

Assistance : Nous gérons en interne la partie administrative contractuelle et la facturation.

Sur-mesure : Vous fixez vous-même les missions que vous souhaitez réaliser en fonction de vos compétences et des secteurs d'activités qui vous intéressent.

Economique : Vous pouvez rejoindre et utiliser notre plateforme de mise en relation gratuitement !



Le jobbing, qu’est-ce que c’est ?

Cette économie de la « débrouillardise » correspond à un concept ayant pour mission de mettre en relation des particuliers et des prestataires de services divers, appelé Jobbers. Ils sont soit des particuliers experts en bricolage, mécanique, électricité, etc, soit des professionnels, et interviennent dans le cadre de dépannage de service à domicile.

Ce phénomène relativement récent est directement intégré dans le phénomène de l’économie collaborative. Son objectif final est la mise en relation de particuliers éprouvant un besoin de service avec d’autres particuliers (ou professionnels) dotés des compétences requises pour répondre à ce besoin, le tout en échange de rémunération.

D’une part, nous avons ceux en quête d’un service nécessitant un certain niveau de compétence et d’expertise, et d’autre part, nous avons ceux considérés comme des experts. Considéré comme un véritable complément de revenu, de l’entraide solidaire, ou comme un choix de vie à part entière, le jobbing est désormais considéré comme une nécessité face au rythme de vie de plus en plus dense et dynamique.

Un concept gagnant-gagnant

Directement enfanté par l’économie collaborative, le jobbing apparaît comme un tout nouveau concept secouant les habitudes et les normes du marché des services. Cette véritable révolution a élu domicile en France, en insufflant une nouvelle vie à l’activité des services à la personne.

Considéré comme plus rapide et plus simple, le jobbing aide à trouver de l’assistance en à peine quelques clics. Cela peut être de l’assistance pour monter des meubles, réparer une fuite, ou encore trouver une babysitter ou un dogsitter disponible dans le quartier pour garder les enfants ou les animaux de compagnie.

Ainsi, le jobbing offre la possibilité de bénéficier de la disponibilité d’individus compétents et experts dans leur domaine, et prêt à rendre service au voisinage en échange d’une rémunération qui complètera le revenu. Par ce biais, on retrouve un certain confort dans son temps libre, et on gère plus aisément son budget tout en développant de nouveaux liens sociaux solidaires avec des individus qui eux aussi s’y retrouvent à travers cette rémunération supplémentaire.

Statut de cette tendance en France

Avec le développement accru et ultra dynamique de l’économie collaborative, notamment par le biais de l’ubérisation des domaines d’activité traditionnels, le jobbing a pu s’implanter en France tout à fait naturellement et facilement. Il a notamment redonné de l’élan au marché des services à la personne.

La première étude dédiée aux petits boulots en France est le résultat de l’analyse de pas moins d’un million d’offres d’emploi. Elle a été réalisée en ligne par la plateforme JobiJoba, en avril 2017 (Baromètre du Jobbing 2017), et elle révèle clairement le fort développement du jobbing sur le territoire national avec pas moins de 46 000 annonces de petits boulots rémunérés à la tâche ou simplement à la mission. Ce qui représente pas moins de 5% de la totalité des offres d’emplois diffusées en ligne.

On retient notamment le fait que le déménagement, le bricolage ainsi que le jardinage constituent à eux 3 le groupe de tâches le plus conséquent de cette tendance, avec 49,1% des offres. Derrière ces 3 catégories de missions, on retrouve notamment le baby-sitting à 35%, puis le ménage à 6%. En ce qui concerne les missions recherchées directement par les « jobbers », on trouve majoritairement des tâches de ménage et d’aide à la personne pour presque 25%, ainsi que des missions évènementielles pour 17%.

Le jobbing, une conclusion sans appel

On ne peut que constater qu’il s’agit ici d’une pratique de plus en plus fréquente et présente, prenant chaque jour de plus en plus de terrain au sein de l’économie des services.

Étant donné qu’il s’agit d’un côté d’une solution permettant d’arrondir généreusement ses fins de mois, et de l’autre d’une solution permettant d’avoir davantage de temps libre, le jobbing est donc devenu un véritable consensus au sein de l’économie du travail. Mais contrairement aux pratiques traditionnelles, il développe de véritables arguments sociaux qui répondent aux besoins des deux parties engagées dans la pratique.

Ces problématiques pourraient vous intéresser :

Note actuelle du contenu :

0/5 - 0 note(s)

Note que vous attribuez à ce contenu :