Nous contacter

20 Cours du Maréchal Joffre, 40100 Dax contact@jobphoning.com +33 9 72 55 10 92 (Lun-Ven 9h-12h 14h-18h)

Comment quitter un CDI sans perdre ses droits ?

Vous souhaitez compléter vos revenus ?

Rejoignez notre plateforme de mise en relation entre téléprospecteurs à domicile et entreprises !

Votre travail ne vous offre pas toutes les motivations dont vous avez besoin ? Projetez-vous de lancer votre propre entreprise ? Peu importe vos raisons, si vous êtes décidé à quitter votre poste en CDI, il faut savoir entreprendre les bonnes attitudes afin de pouvoir profiter de tous vos droits, notamment de vos indemnités de chômage. Ainsi, vous pouvez vous assurer une ressource financière le temps que vos projets se concrétisent. Ainsi, comment quitter son travail et ne pas le regretter par la suite ? Quelles sont les procédures à suivre pour ne pas perdre ses droits ?

Les cas de figure permettant de toucher une allocation de chômage

Pôle emploi définit des cas où il est possible de toucher une allocation de chômage, notamment pour les cas des démissions qu’il qualifie de légitimes. Il faut en effet savoir que lorsqu’on démissionne, on n’a généralement pas le droit d’avoir des indemnités de chômage. Cela ne concerne que les salariés qui ont été privés involontairement de leur emploi. Cependant, si vous démissionnez, par exemple, pour suivre votre conjoint dans une autre région, vous pouvez bénéficier d’une allocation de chômage après votre départ. Pour les salariés qui ont aussi procédé à une rupture conventionnelle à l’amiable avec son patron, ils peuvent avoir droit à cette allocation de chômage. La durée d’affiliation ou ce qu’on connaît par une période minimale de travail est aussi à tenir en compte dans ce système d’allocation d’indemnité de chômage.

La rupture conventionnelle consistant à passer un accord avec son employeur

Vous allez proposer à votre patron de mettre un terme à votre contrat de travail en CDI et d’un commun accord, vous signez avec lui, à l’amiable la rupture du contrat. C’est alors ce qu’on appelle la rupture conventionnelle d’un contrat. Cette technique vous permettra de percevoir vos allocations de chômage et garder ainsi tous vos droits malgré votre démission. Cela étant dit, vous n’avez pas le droit de l’imposer à votre employeur, il va falloir le convaincre et faire preuve de persuasion. Mais comment y arriver ?

Tout d’abord, il faut déjà comprendre la procédure. Une rupture conventionnelle ou la RC du contrat est un accord commun résultant de la volonté du patron et du salarié à mettre un terme à un CDI. Une demande par écrit ou par e-mail est fortement déconseillée. Il faut demander un rendez-vous avec votre patron et en parler face à face. Pour cela, vous devez avoir des arguments solides et valables (conditions de travail, pression, etc.). Ensuite, vous n’avez plus qu’à respecter toutes les procédures requises.

Note actuelle du contenu :

0/5 - 0 note(s)

Note que vous attribuez à ce contenu :