Nous contacter

20 Cours du Maréchal Joffre, 40100 Dax contact@jobphoning.com +33 9 72 55 10 92 (Lun-Ven 9h-12h 14h-18h)
une entreprise qui conclut un partenariat avec un prestataire extérieur

BPO (Business Process Outsourcing)

Externalisez vos missions de prospection sur notre plateforme !

Créer un compte

Découvrir nos formules

La notion de BPO définit l’externalisation des processus métiers, dont notamment des fonctions supports d’une entreprise. Quand une société se retrouve dans la situation où elle ne peut pas assumer une ou plusieurs missions internes, elle se tourne vers un fournisseur ou prestataire qui gérera cette tâche à sa place.

Si vous êtes à la recherche d'un prestataire pour sous-traiter votre téléprospection, JobPhoning répond à l'ensemble de vos besoins. Nous développons depuis 2014 la plateforme de mise en relation entre téléprospecteurs indépendants et entreprises.

Vous n'êtes pas encore convaincu ? Prenez le temps de lire le texte ci-dessous ou la vidéo située à droite de ce texte. Si vous souhaitez en savoir plus, notre service clients est disponible tout au long de la semaine.

La plateforme d'outsourcing fondée en France

Expertise : Pour sélectionner les profils les plus adaptés à vos besoins, les téléprospecteurs sont évalués par un bilan de compétences lors de leur inscription mais aussi par les donneurs d'ordres à la fin de chaque mission réalisée.

Qualité : A l'inverse des centres d'appels, vous ne payez qu'au résultat grâce à notre système d'enregistrement des appel effectués par les téléopérateurs.

Sécurité : Contrôlez en temps réel l'avancement de vos missions grâce à un outil complet développé pour répondre à vos besoins.

Transparence : Négociez en direct avec vos téléprospecteurs favoris.

Sur-mesure : Profitez de 4 formules d'abonnement compatibles avec tous les budgets.



Business Process Outsourcing : qu’est-ce que c’est ?

Pour être plus précis, le Business Process Outsourcing, ou BPO, est une pratique qui consiste à confier une tâche interne ou un métier complet à un prestataire extérieur à l’entreprise. En résumé, il s’agit de l’externalisation d’une mission qu’une entreprise ne peut pas assumer elle-même.

A la base, ce type de stratégie (externalisation et/ou délocalisation) correspond à une pratique largement sollicitée dans les secteurs de l’industrie et de la fabrication au début des années 2000. Cependant, au fil du temps, cette pratique s’est de plus en plus démocratisée et est donc désormais présente dans le secteur tertiaire.

Dans le secteur de l’informatique, les sociétés externalisent habituellement des missions à très forte qualification.

Quels sont les avantages du BPO ?

En premier lieu, que ce soit en nearshoring ou en offshoring, cette pratique engendre souvent une économie de coût. Par exemple, un fournisseur extérieur, provenant d’un pays étranger, peut prendre en charge une certaine tâche dans des coûts réduits. De plus, dans certains contextes, il est envisageable de bénéficier d’une réduction d’impôts en confiant certaines tâches ou misions à des prestataires extérieurs. Les contrats BPO permettent d’accroître la flexibilité d’une société, et donc de gagner en réactivité face aux changements et mutations d’un marché. Ce qui en soit peut créer un véritable avantage concurrentiel sur un marché.

Aussi, en ayant au recours au BPO pour des missions secondaires au coeur de l’activité d’une société, cette dernière peut se concentrer sur les missions principales qui développent ses avantages concurrentiels sur un marché donné. En soi, le recours au BPO peut être perçu comme un avantage compétitif.

Pour leur part, les prestataires sous BPO sont majoritairement spécialisés dans les tâches et missions pour lesquelles on les emploie. De ce fait, ils sont en mesure d’effectuer ces dernières avec plus de performance et de réactivité.

Quelles sont les limites du BPO ?

Malgré ces différents avantages, le BPO n’est pas sans limites. Les sociétés qui y ont recours s’exposent à différentes problématiques. En premier lieu, cela peut développer un certain risque pour la sécurité informatique car les sociétés qui externalisent des tâches se retrouvent dans l’obligation de créer des connexions diverses avec leur prestataire.

Ces connexions sont des opportunités considérables pour des cybercriminels qui projettent d’attaquer la société. De plus, les sociétés qui y ont recours font aussi souvent face à l’obligation de partager des données sensibles, toujours avec les prestataires missionnés par BPO. Encore une fois, ces données encourent le risque d’être dérobées par des tiers, ou plus simplement, exploitées par des prestataires malhonnêtes.

De plus, le BPO peut parfois créer des surcoûts. Il arrive régulièrement que les sociétés sous-estiment la quantité de travail que le prestataire doit fournir pour mener à bien sa mission, ou alors qu’elles négligent totalement les coûts. La conséquence est donc que la facture grimpe et dépasse le montant initialement prévu. Pour cette raison, elles se retrouvent parfois à envisager des alternatives telles que du nearshoring ou la mise en place de centre de services partagés (CSP), ou encore revenir au stade initial en faisant de la relocalisation.

Pour finir, le fait d’avoir recours à un prestataire ou un fournisseur étranger peut développer des tensions relationnelles avec ces derniers. Que ce soit au niveau de la communication ou de la différence culturelle dans les process de travail, cela peut provoquer certaines problématiques.

Ainsi, il faut peser suffisamment le pour et le contre avant de lancer ce type de stratégie, notamment à l’étranger. La meilleure solution reste donc d’envisager ce genre d’opération dans la même logique que le nearshoring, en travaillant principalement avec des prestataires et acteurs nationaux.

Ces problématiques pourraient vous intéresser :

Note actuelle du contenu :

0/5 - 0 note(s)

Note que vous attribuez à ce contenu :