Nous contacter

20 Cours du Maréchal Joffre, 40100 Dax contact@jobphoning.com +33 9 72 55 10 92 (Lun-Ven 9h-12h 14h-18h)

Retraite d'un auto-entrepreneur

Vous êtes chef d'entreprise ou travailleur indépendant ?

Rejoignez dès aujourd'hui notre place de marché dédiée à la téléprospection qui met en relation téléprospecteurs à domicile et entreprises !

En tant qu’auto-entrepreneur, vous êtes redevables de plusieurs charges et cotisations sociales. Par le paiement de ces cotisations, vous pouvez bénéficier du régime micro social. Ce dernier vous garantit l’accès à la SSI (Sécurité Sociale des Indépendants), cette dernière étant en charge de la gestion de la retraite, ainsi que des cotisations inhérentes à ce statut. Ces dernières sont globalisées, et représentées par un taux unique qui s’applique directement sur le chiffre d’affaires déclaré.

Cette volonté d’appliquer un taux sur le chiffre d’activité permet de simplifier le fonctionnement du régime auto entrepreneur. Les déclarations et le calcul des cotisations sont plus simples, ce qui permet d’éviter de subir des obligations comptables ainsi que des démarches complexes et à rallonge.

Plus dans le détail et en ce qui concerne le régime de retraite, il est question ici du régime de retraite de la SSI. Le nombre de trimestres validés pour la retraite dépend directement de différents seuils minimaux de chiffre d’activité, ainsi que de la nature de cette dernière. Vous pouvez notamment retrouver les barèmes sur service-public.fr.

A quoi a-t-on droit ?

Le paiement des cotisations sociales donnent accès à une indemnité journalière lors de l’arrivée de la retraite. Dans le cadre d’une validation de tous les trimestres, on bénéficie donc d’un taux plein et d’un montant d’indemnité qui correspond à 50% du revenu moyen journalier (ce montant est calculé sur les 3 dernières années civiles de cotisations avant le départ en retraite).

Pour être plus précis, un abattement forfaitaire est appliqué directement sur le chiffre d’activité afin de prendre en compte les frais et charges inhérent à l’activité exercée, et ainsi isoler le revenu final.

Cet abattement est directement en lien avec l’activité exercée : 71% pour les activités commerciales ; 50% pour les activités de prestations de service commerciales et artisanales ; 34% pour les activités libérales.