Nous contacter

20 Cours du Maréchal Joffre, 40100 Dax contact@jobphoning.com +33 9 72 55 10 92 (Lun-Ven 9h-12h 14h-18h)
devenir auto entrepreneur gratuitement

Auto-entrepreneur

Le statut idéal pour devenir téléopérateur !

Créer un compte

Découvrir nos formules

Vous souhaitez devenir auto-entrepreneur et le métier de téléprospecteur vous intéresse ? JobPhoning propose depuis 2014 une place de marché qui vous met en relation avec de nombreuses entreprises pour des missions de téléprospection.

En rejoignant gratuitement notre service, vous profitez de nombreux avantages : vous définissez vos horaires de travail, vos tarifs et vos missions. Vous disposez d'une garantie de paiement pour toute mission correctement réalisée et nous nous occupons de toute la gestion administrative.

Vous souhaitez en savoir plus ? La vidéo située à droite de ce texte vous explique en détails notre fonctionnement.

Les avantages de JobPhoning pour les auto-entrepreneurs

Sécurité : Notre équipe s'assure que chaque prestation que vous réalisez vous sera systématiquement payée.

Indépendance : Vous êtes auto-entrepreneur, par conséquent, vous négociez le prix de chacune de vos prestations directement avec les entreprises.

Autonomie : Vous êtes étudiant ? Vous êtes employé et vous recherchez uniquement un complément de revenu ? Pas d'inquiétude, vous travaillez quand vous le souhaitez en fonction de vos disponibilités.

Assistance : Nous rédigeons pour vous les factures et les contrats.

Sur-mesure : Vous êtes libre dans le choix des missions que vous souhaitez réaliser.

Economique : Notre place de marché est accompagnée de 4 formules d'abonnement dont la première est entièrement gratuite.



Le métier de téléprospecteur vous passionne et vous aimeriez devenir entrepreneur et en faire votre propre business ? Vous souhaitez développer un complément de revenu en cumulant activité salarié et indépendante ? Sachez qu’il est désormais possible de devenir auto-entrepreneur dans la téléprospection en intégrant la place de marché JobPhoning. Notre rôle se résume à vous mettre en relation avec des sociétés souhaitant toucher de nouveaux prospects pour accroître leurs ventes et leur activité. De votre côté, vous aurez la possibilité de mener à bien votre mission en toute tranquillité avec tous les avantages du travail à domicile. Notre concept est plus que séduisant du fait de la liberté qu’il vous offre, notamment par rapport à la gestion de votre entreprise, de vos horaires et de votre méthode de travail. Les seuls éléments qui comptent réellement à nos yeux reste votre épanouissement et votre capacité à réaliser correctement les missions des entreprises. Alors, lisez attentivement cet article et constatez par vous-même qu’intégrer notre plateforme est un choix judicieux si vous appréciez la profession de commercial et plus globalement la vente.

Pourquoi rejoindre JobPhoning en tant qu'auto-entrepreneur / micro-entrepreneur ?

JobPhoning est la solution pour devenir auto-entrepreneur dans la téléprospection et augmenter son revenu. En effet, en ayant recours à notre service, vous fixez vous-même vos tarifs en allant les négocier directement auprès des sociétés souhaitant travailler avec vous. Par conséquent, vous devez définir une stratégie pour être compétitif et être sélectionné régulièrement par les entreprises, sans mettre en péril votre revenu / chiffre d’affaire d’activité d’entrepreneur. Alors oui, en tant que micro-entrepreneur, vous êtes votre propre patron ! Et en tant que tel, vous décidez également des moments où vous souhaitez travailler. Toutefois, n’oubliez pas que dans ce monde professionnel et libéral, votre chiffre et votre revenu sont liés à votre rentabilité. Alors, il ne faudrait pas abuser de votre liberté, veillez à toujours rester sérieux en fournissant le maximum de travail, mais cette fois-ci à votre rythme. En effet, développer votre activité d’auto-entrepreneur / micro-entrepreneur n’est-il pas ce qui compte sur le moyen et long terme ? Enfin, en allant sur notre plateforme, vous n’avez plus à vous soucier des parties administratives (factures...) qui sont lourdes et encombrantes. Votre vie se résumera à être performant et à trouver des nouveaux clients pour augmenter votre revenu / chiffre d'affaire. Chaque jour sera ainsi une nouvelle opportunité pour vous dépasser et aller de l’avant dans le but de vous bâtir une activité d'indépendant rémunératrice et promouvoir votre auto-entreprise.

Les conditions d’accès à notre place de marché

L'accès au service JobPhoning est intuitif. Pour devenir un des indépendants de JobPhoning, vous devrez être conforme aux conditions et exigences spécifiques du marché. Ainsi, vous aurez besoin d’un statut juridique comme pièce justificative et pour faire vos déclarations auprès des entités publiques. En outre, vous aurez besoin d’un ordinateur, d’un casque et d’une connexion internet idéalement filaire afin de passer les appels téléphoniques. À ce jour, notre place de marché regroupe plus de 800 comptes téléopérateurs et plus de 1100 sociétés.

Comment développer votre activité d'auto-entrepreneur sur notre plateforme ?

Devenir auto-entrepreneur / micro-entrepreneur, c’est également apprendre à développer son entreprise au fil du temps. Intégrer JobPhoning est donc une opportunité pour faire évoluer votre auto-entreprise et votre chiffre d’activité au fur et à mesure des contrats que vous allez décrocher. Si vous avez des questions, vous pouvez directement nous contacter, notre service client se fera un plaisir de satisfaire toutes vos demandes et de répondre à vos questions dans les plus brefs délais.

Pour devenir indépendant dans la téléprospection, intégrer JobPhoning en tant que micro-entrepreneur est une solution à privilégier. Devenez votre propre patron et profitez de notre puissant réseau pour trouver des clients voulant externaliser leur travail de prospection. En guise de conclusion, nous aimerions vous donner 3 conseils pour réussir votre carrière d'entrepreneur. Ayez toujours un tempérament commercial en sachant écouter afin de comprendre les besoins de votre interlocuteur. Gérez votre temps de travail, car le temps c’est de l’argent. Enfin, il faut savoir que convaincre un client d’acheter un produit est loin d’être un exercice facile à réaliser, il faut donc être motivé.

infographie des chiffres clés du statut d'auto entrepreneur

Comment devenir auto-entrepreneur / micro-entrepreneur ?

Face aux difficultés posées par le marché du travail, autant pour trouver un emploi que pour concilier plus facilement vie professionnelle et vie personnelle, de plus en plus de personnes souhaitent se monter à leur compte en devenant entrepreneur. Se lancer dans l'aventure offre son lot d'avantages (être son propre patron, faire un métier qui nous passionne, organiser ses horaires d’activité...), mais les démarches pour devenir auto-entrepreneur / micro-entrepreneur peuvent sembler complexes.

Le statut et régime d'auto-entrepreneur / micro-entrepreneur

Avant de vous lancer dans la création de votre auto-entreprise ou micro-entreprise, commencez par bien définir quelle sera votre activité. En effet, au moment d’enregistrer votre déclaration sur ce régime d’auto-entrepreneur / micro-entrepreneur, vous devrez choisir sa désignation parmi une liste imposée. Vous pouvez tout à fait exercer plusieurs activités sous un seul statut, du moment que votre déclaration de chiffre d'affaires total ne dépasse pas les plafonds définies. Dans ce cas de figure, vous devrez renseigner dans votre déclaration uniquement l'activité principale que vous exercez.

Les seuils pour la déclaration de chiffre d'affaires en tant que micro-entrepreneur ont été fixés pour une année civile complète à :

  • 170 000 € pour les activités de nature commerciale, artisanale (ex : vente de marchandises, d’objets, de fournitures, de denrées...)
  • 70 000 € pour les prestations de services, comme la téléprospection.

Si vous dépassez ces seuils de chiffre d’affaires, vous basculerez automatiquement dans le régime de l’entreprise individuelle et cesserez d'être auto-entrepreneur.

Notez qu'en tant que professionnel libéral sous le régime de la micro-entreprise, vous ne pourrez pas bénéficier d'une déduction des charges pour l'achat de vos fournitures et matériels en lien avec votre activité (téléphone, déplacements, mobilier, factures énergétiques...), contrairement à un métier artisanal ou autre.

De même, avant de vous enregistrer sous le régime d’auto-entrepreneur / micro-entrepreneur, prenez le temps de comparer les différents statuts, régimes et cotisations sociales pour vous assurer que c'est celui qui correspond le mieux à votre situation et à vos attentes. En effet, les possibilités sont nombreuses pour les travailleurs indépendants : portage salarial, SASU (Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle), etc.

Aussi prenez bien le temps de vous renseigner sur les différents impôts, taxes, et cotisations, dont notamment la cotisation de droit à la formation, l’impôt sur les sociétés (IS), ainsi que sur le régime micro social simplifié.

Les démarches obligatoires pour la création d’une auto-entreprise

Pour vous enregistrer en tant qu'auto-entrepreneur, vous devrez vous rendre sur le site Internet dédié :

  • Pour une activité commerciale : la Chambre de commerce et d'industrie (CCI)
  • Pour une activité artisanale, avec ou sans partie commerciale : la Chambre des métiers et de l'artisanat (CMA)
  • Pour une activité libérale ou de prestation de service, comme la téléprospection : l'URSSAF

Vous aurez alors à compléter un formulaire et à fournir une copie de votre carte d'identité, ainsi qu'une déclaration sur l'honneur que les informations communiquées sont exactes. Il s'agit de la Déclaration de début d'activité. Cette étape est assez simple, puisqu'il s'agit essentiellement de renseigner des informations sur votre identité, votre adresse, la nature de votre activité et la date de début d'activité. Une fois votre dossier complété, vous recevrez par courrier (généralement sous une semaine) une attestation avec vos numéros d'identification professionnelle définis lors de la création de votre auto-entreprise (SIREN, SIRET et code APE) mentionnés au sein d’un extrait Kbis, qui sera la carte d’identité de votre entreprise. Vous pourrez alors démarrer votre activité dès la date que vous avez indiquée dans le formulaire (pour en savoir plus à ce sujet : extrait Kbis en tant qu'auto-entrepreneur).

Prenez le temps de vous renseigner sur les différentes aides disponibles pour les auto-entrepreneurs : ACCRE, exonération de charges sociales dans les départements d'outre-mer, exonération d'impôt sur les bénéfices des entreprises nouvelles, aides de Pôle emploi, aide de l'AGEFIPH... Vous êtes peut-être concerné par l'une d'entre elles.

La gestion de son activité d'indépendant

En tant qu’entrepreneur, vous aurez plusieurs obligations à respecter.

Vous devrez ouvrir un compte bancaire réservé à votre activité et sur lequel seront versées vos rentrées d'argent. De nombreuses banques proposent désormais des offres à destination des professionnels en micro-entreprise ou en activité libérale, afin de profiter de coûts réduits. En effet, la plupart des auto-entrepreneurs ont des besoins limités : pas de chéquier, pas de carte bancaire, etc. Si c'est votre cas, optez pour une banque qui vous propose un service adapté à votre activité, avec des frais qui en tiennent compte. Notez également que vous pouvez opter pour un compte courant basique, l'essentiel étant que ce compte soit détaché de votre compte personnel.

Vous devrez également tenir une vraie comptabilité. Pour un entrepreneur libéral, il s'agit d'un livre des recettes encaissées, organisées par ordre chronologique et mentionnant les différents montants, leur origine, la manière dont ils ont été réglés, ainsi que les références des pièces justificatives (ex : numéro de facture correspondant).

Les auto-entrepreneurs en activité commerciale devront également tenir un registre des achats.

Enfin, vous devrez déclarer votre chiffre / revenu (sous le régime BIC ou BNC). Il s'agit du chiffre d'affaires réalisé sur la période concernée. Si celui-ci est nul, vous devrez même le déclarer. Cette déclaration à faire chaque mois ou trimestre peut être enregistrée en ligne sur le site officiel de l'URSSAF. En fonction du montant du chiffre d'affaires que vous aurez enregistré, les cotisations seront automatiquement calculées et indiquées. Vous pourrez alors les régler directement en ligne par différents moyens, ou bien par chèque.

Toutes ces formalités peuvent sembler complexes lorsque l'on débute, mais il s'agit avant tout d'adopter une bonne organisation au quotidien.

En procédant ainsi, vous aurez toutes les informations sous la main pour réaliser votre déclaration, vous gagnerez donc du temps.

Au moment de vous verser votre salaire mensuel, gardez toujours en tête que vous aurez à payer régulièrement des cotisations, ainsi que la CFE (Cotisation Foncière des Entreprises) chaque année (selon les cas) ou encore la CVAE (Cotisation sur la valeur ajoutée de l’entreprise). Anticipez au maximum ces paiements pour éviter toute déconvenue.

Le statut d'auto-entrepreneur ou micro-entrepreneur est simple à acquérir. En prenant le temps de faire les démarches, déclarations et les obligations citées précédemment, vous profiterez du statut le plus intéressant pour débuter votre activité d'indépendant.

Plusieurs mesures décidées par le Gouvernement doivent être mises en place cette année. Allant dans le sens d’une amélioration de cette catégorie professionnelle, notamment d’un point de vue juridique et fiscalité, ces nouveautés sonnent le glas d’une nouvelle ère, différente et pleine de promesses ou, tout au moins, de modifications en profondeur.

Auto-entrepreneur en 2019

Fruit de moult réflexions, le programme pour le régime des travailleurs indépendants a été présenté lors d’une déclaration du Gouvernement. Ce projet fut élaboré autour de quatre thèmes majeurs que sont la hausse du pouvoir d’achat, le soutien à la création d’entreprise, la réorganisation de la protection et cotisation sociale et la promotion de la simplicité d’accès aux services. Voté par l’Assemblée Nationale, le Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale pour cette nouvelle année contient plusieurs réformes majeures, notamment pour la partie cotisation sociale. Pour les micro entreprises, il s’agit de supprimer le RSI – Régime Social des Indépendants – et de doubler le seuil du plafond de chiffre d’affaires d’activité annuel, aujourd’hui fixé à 33 200 euros pour les professions libérales et de prestations de services.

Ainsi, à compter du 1er janvier 2018, toutes les personnes souhaitant se lancer dans une profession libérale et de prestations de services pourront tout à fait atteindre un chiffre d’affaires annuel de 70 000 euros tout en bénéficiant de manière inchangée de toutes les commodités du régime fiscal du micro-entrepreneur, notamment en termes de cotisation sociale. Cependant, la franchise de TVA reste inchangée pour les auto-entreprises, cela pour éviter toute concurrence déloyale entre les entreprises dépassant le seuil fiscal et les petites entreprises. Par conséquent, les indépendants sont dispensés de la déclaration fiscale et de la condition de paiement de la TVA jusqu'à hauteur de 35 200 euros pour une activité de prestations de services. Dans la même veine, selon le décret n° 2017-700 en date du 2 mai 2007, les individus micro-entrepreneurs devront effectuer leurs déclarations fiscales en ligne dès lors que le chiffre d'affaires d’activité dépassera 8275 euros pour les prestations de services et 20 700 euros pour les activités commerciales et artisanales.

Revenons quelques instants sur la partie cotisation sociale et la disparition progressive du RSI. Depuis le 1er janvier 2018, c’est le régime général qui prend la relève petit à petit. Exit la protection sociale des travailleurs indépendants. Le régime général aura la tâche de couvrir également tous les auto-entrepreneurs, lui qui couvre déjà la majeure partie de la population française. Il est prévu que la suppression du régime du RSI prenne en moyenne deux années pleines, le temps d’effectuer la transition de manière optimale. Ainsi, jusqu’en 2020, les missions du RSI, à savoir l’assurance maladie, la liquidation des retraites ou encore le recouvrement des cotisations sociales seront progressivement gérées par les caisses du régime général. La fin de cette transition fiscale est prévue au 1er janvier 2020 dernier délai. Il faut également à noter que la suppression du régime du RSI a fait naître le Conseil de la protection sociale des travailleurs indépendants. Depuis le 1er janvier 2018, il a un rôle d’accompagnement et d’aide sur les différentes actions sociales. C’est lui qui gérera le régime d’assurance vieillesse complémentaire propre aux indépendants et professions libérales et qui fera le lien avec les mutuelles.

La profession de téléopérateur à domicile : un statut qui a évolué en 2018

En 2018, exercer une activité commerciale d’indépendant dans le telemarketing à domicile vous assurera la création de revenus plus importants que l'an passé. En effet, en tant qu'indépendant en homeshoring exerçant une activité de prestations de services, vous avez désormais la possibilité de réaliser un chiffre d’affaires d’activité annuel deux fois plus conséquent qu’auparavant. De quoi vous inscrire dans une démarche qualitative intéressante et avoir un pouvoir d’achat plus important. En tant que téléprospecteur indépendant sur notre plateforme, vous conservez tous vos anciens avantages auxquels s'ajoutent les nouveaux octroyés par la législation actuelle. Vous fixez toujours vos propres tarifs et avez toujours l’assurance d’être rémunéré pour chaque prestation correctement menée.

Note actuelle du contenu :

0/5 - 0 note(s)

Note que vous attribuez à ce contenu :