Nous contacter

20 Cours du Maréchal Joffre, 40100 Dax contact@jobphoning.com +33 9 72 55 10 92 (Lun-Ven 9h-12h 14h-18h)

Définition d'arbres des causes

Vous êtes chef d'entreprise ou travailleur indépendant ?

Rejoignez notre plateforme de mise en relation entre téléprospecteurs à domicile et entreprises !

Un arbre des causes, aussi appelé « arbre des faits » est une représentation schématique sous la forme d’une arborescence. C’est un outil particulièrement utilisé dans le domaine des risques au travail. Ce qui, par exemple, peut être le cas d’accidents du travail, de défaillance de processus, etc. En pratique, il s’agit donc essentiellement d’établir un diagramme de causes et effets.

Il existe deux méthodes en termes d’analyse des risques :

  • La première méthode est appelée « a priori », il s’agit d’une démarche à visée ergonomique. L’accident ou l’incident étudié n’a pas encore eu lieu. On est clairement au stade où l’on évalue la relation entre le travail prescrit et le réel, dans le but d’identifier les conséquences afin d’améliorer les conditions de travail. Ou dans certains cas, pour analyser les modes de défaillances des effets et leurs statuts critiques;
  • La deuxième méthode est appelée « a posteriori », il s’agit d’une vraie démarche d’arbre des causes, d’étude des causes profondes, etc. Ici, l’accident ou l’incident a déjà eu lieu, et on est au stade où l’on recherche les relations de causalité évidentes ou implicites.

A noter que ces deux démarches sont totalement complémentaires. La méthode de l’arbre des causes est utilisée dans le monde professionnel afin de proposer différentes mesures de préventions, dans le but d’éviter la reproduction d’un incident ou accident qui s’est déjà passé. Par exemple, la méthode de l’arbre des causes peut être un excellent outil d’aide à la vente pour analyser les différentes causes qui ont provoqué l’échec d’une vente.