Nous contacter

28 rue Lormand, 64100 Bayonne contact@jobphoning.com +33 9 72 55 10 92 (Lun : 10h-12h 14h-18h / Mar-Ven : 9h-12h 14h-18h)

Définition de franchise

Vous êtes chef d'entreprise ou travailleur indépendant ?

Rejoignez notre plateforme de mise en relation entre téléprospecteurs à domicile et entreprises !

La franchise est une méthode de développement commercial contractuel, par lequel un franchiseur (entreprise originelle) cède à un ou plusieurs franchisés (partenaires commerciaux) le droit d’usage de sa marque et de son savoir-faire. Ainsi, le franchiseur donne au franchisé le droit d’utiliser sa marque, ses méthodes de travail et vendre ses produits ou services sous le nom de l’entreprise franchiseuse. De plus, il assiste ce même franchisé dans son développement, et prend notamment en charge les actions de communication sur le territoire national. On peut en quelque sorte parler d’une forme d’outsourcing du développement commercial. En échange de l’obtention de la franchise, le franchisé paie généralement à l’entreprise une redevance initiale de démarrage et une redevance annuelle de licence.

Comment se crée une franchise ?

La méthode de franchise est un type de déploiement commercial qui fait partie de la famille du commerce organisé, qui intègre d’autres déploiements tels que la commission affiliation, la licence de marque, la coopérative et le partenariat. Autre élément à prendre en compte, tout développement en franchise se fait en réseau.

Lorsqu’une entreprise souhaite accroître sa part de marché ou étendre sa portée géographique à faible coût, elle peut créer une franchise pour son produit et sa marque. Une franchise est une entreprise commune entre un franchiseur et un franchisé.

Les franchises sont une méthode très populaire pour créer une entreprise, en particulier pour ceux qui souhaitent opérer dans un secteur très compétitif comme celui de la restauration rapide. L’un des principaux avantages de l’achat d’une franchise est que vous avez accès à la marque d’une entreprise établie, ce qui signifie que vous n’avez pas besoin de dépenser d’autres ressources pour faire connaître votre nom et votre produit aux clients.

Une alternative à l'autofinancement

Ce type d’entreprise se démarque des autres alternatives par ses choix de développement. Au lieu de se développer en finançant la création de points de vente supplémentaires sur ses fonds propres, le franchiseur prend la décision de déléguer à d’autres sociétés autonomes l’exploitation d’un nouveau point de vente.

Même s’ils ne sont pas dirigés directement par l’entreprise pilote, ces nouveaux points de vente se basent sur les mêmes caractéristiques et la même structure que cette dernière, à savoir la même marque, la même définition de produits, le même savoir-faire, la même logistique, etc. De ce fait, la mutualisation de toutes ces caractéristiques forme le concept de franchise.

Le contrat de franchise : un engagement juridique des deux parties

En ce qui concerne le principe du franchisage, il doit avant tout justifier qu’il est rentable dans des conditions d’exploitation similaire à celles de l’entreprise pilote. De plus, la délégation d’exploitation est actée par un contrat précis : le contrat de franchise.

Un contrat de franchise est un document juridique qui permet de valider et acter un accord par lequel une entreprise (franchiseur) donne à une autre entreprise (franchisé), le droit d’utiliser et d’exploiter son enseigne, sa marque, son savoir-faire, dans l’objectif de vendre une offre définie par un concept.

Ce dernier engage officiellement les deux parties. L’entreprise pilote, le franchiseur, s’engage à dédier et réserver une exclusivité d’exploitation à son partenaire sur un territoire et une zone de chalandise spécifique. Il s’engage notamment à lui communiquer l’ensemble des modalités d’exploitation du concept, mais aussi à l’accompagner tout au long de la durée du contrat de franchise.

Du côté du franchisé, il s’engage aussi par ce contrat à respecter les termes de la mise en place et de la gestion du concept qu’on lui a confié. En échange de ce droit d’exploitation, le franchisé s’engage également à participer au développement du réseau de franchise, notamment en payant une redevance perçue comme le paiement de droit d’exploitation.

Le contrat de franchise : modalités financières et de pratiques à respecter

Généralement, un contrat de franchise permet de définir les modalités financières de l’accord ainsi que les pratiques obligatoires à respecter pour être libre d’utiliser le nom ou la marque du franchiseur. Il est notamment évoqué le montant du droit d’entrée, les royalties, etc. De plus, il permet également de définir précisément des clauses supplémentaires telles que l’uniforme à adopter dans les locaux, les modalités régulant l’assistance commerciale et technique pendant la durée du contrat, les modalités de communication du savoir-faire du franchiseur, etc.

D’après un relevé récent de la fédération française de la franchise, ce mode de distribution reste populaire dans le temps. En 2020, le secteur générait un chiffre d’affaires de 63 milliards d’euros pour près de 2000 franchiseurs et plus de 78 000 franchisés.