Nous contacter

20 Cours du Maréchal Joffre, 40100 Dax contact@jobphoning.com +33 9 72 55 10 92 (Lun-Ven 9h-12h 14h-18h)

Communication verbale

Vous êtes chef d'entreprise ou travailleur indépendant ?

Rejoignez dès aujourd'hui notre place de marché dédiée à la téléprospection qui met en relation téléprospecteurs à domicile et entreprises !

Le sens principal de la communication verbale est l’utilisation de la parole pour s’exprimer. En ce qui concerne la voix, sa qualité devient un critère central d’analyse : voix haute, voix moyenne, voix basse, voix lente... Chaque style et effet de voix peut considérablement influer sur la nature d’un message.

Autre définition, la communication verbale correspond à l’ensemble des moyens auxquels on peut avoir recours pour véhiculer des informations. Comme son nom le précise, le terme “verbe” a son importance dans cette forme de communication. Il est exprimé par la voix, mais on peut attester du fait que les registres à la fois lexicaux et auditifs rentrent en jeu. Le choix des mots, et la qualité de la voix, sont des données majeures pour déchiffrer plus aisément une communication, un état d’esprit, ou encore une émotion.

Communication verbale et non verbale : les différences

Pour générer, exprimer et transmettre correctement une information ou plus précisément argumenter, on peut avoir recours à plusieurs moyens de communication, dont deux modes principaux et différents : la communication verbale et non verbale.

Comment être en mesure de savoir si vous utilisez plutôt la communication verbale que la non verbale lorsque vous prenez la parole devant vos collègues, votre employeur, un prospect lors d’un session de phoning ? Comment faire la différence entre communication verbale ou non verbale ?

Entre communication innée et involontaire

La communication verbale est maîtrisée dès la naissance (pleurs et cris). A contrario, les multiples langages corporels, non verbaux, se développent de façon involontaire, en évoluant avec le temps.

L’apprentissage de l’utilisation des verbes et des mots débute ensuite dès le plus jeune âge par le biais des comportements et attitudes des parents et des professeurs de l’école primaire. Pour la non verbale, l’évolution des gestes et attitudes continue en toute autonomie et de manière involontaire avec l’âge.

Verbale et non verbale, la même importance

La communication basée sur la gestuelle, les regards, l’attitude ou encore les expressions, forment un soutien permanent des mots et de la voix. Ce qui veut donc dire que la communication verbale et non verbale peuvent toutes les deux faire l’objet d’une même étude ou d’un même travail.