Nous contacter

20 Cours du Maréchal Joffre, 40100 Dax contact@jobphoning.com +33 9 72 55 10 92 (Lun-Ven 9h-12h 14h-18h)

Définition des soldes intermédiaires de gestion

Vous êtes chef d'entreprise ou travailleur indépendant ?

Rejoignez notre plateforme de mise en relation entre téléprospecteurs à domicile et entreprises !

Les SIG (Soldes Intermédiaires de Gestion) sont des indicateurs comptables qui permettent d’identifier et d’analyser la totalité des points et données qui contribuent à la réalisation du résultat d’une entreprise.

Ils permettent ainsi de différencier les éléments en lien avec la production, les éléments en lien avec l’investissement et le financement, ainsi que les éléments qui sont considérés comme exceptionnel.

Les SIG peuvent être également intégrés dans le business plan qui est conçu pour une création ou une reprise d’entreprise.

De quoi sont composés les Soldes Intermédiaires de Gestion ?

Les SIG représentent plusieurs indicateurs principaux à analyser. On retrouve notamment :

La production de l’exercice comptable : cet indicateur mesure l’activité des entreprises ayant une activité de production;

La marge commerciale : cet indicateur permet de mesurer la création de profits de l’entreprise dans le cadre d’une activité de revente, soit concrètement la capacité de l’entreprise à gagner de l’argent;

La valeur ajoutée : cet indicateur permet de mesurer la richesse crée par la société, qui permettre de rémunérer les différentes intervenant ayant participé à la production. L’excédent restera dans les mains de l’entreprise afin de financer son activité prévisionnelle;

L’excédent brut d’exploitation : cet indicateur permet à la société de s’autofinancer, de payer ses apporteurs de capitaux, et d’être en mesure de payer l’impôt sur les bénéfices;

Le résultat d’exploitation : cet indicateur permet de mesurer la pouvoir qu’à l’entreprise de générer des ressources par son activité;

Le résultat financier : cet indicateur permet de mesurer les effets de la politique de financement de la société;

Le résultat courant avant imposition : cet indicateur est directement le résultat de l’entreprise, avant application d’impôt;

Le résultat exceptionnel : cet indicateur reprend la totalité des opérations exceptionnelles et non habituelles de l’entreprise, soit extérieures à son activité principale;

Le résultat de l’exercice : cet indicateur est directement le résultat de l’activité de l’entreprise, après déduction de toutes les charges financières, salariales, et fiscales.

Le dictionnaire de JobPhoning :