Nous contacter

20 Cours du Maréchal Joffre, 40100 Dax contact@jobphoning.com +33 9 72 55 10 92 (Lun-Ven 9h-12h 14h-18h)

Définition de préjudice

Vous êtes chef d'entreprise ou travailleur indépendant ?

Rejoignez notre plateforme de mise en relation entre téléprospecteurs à domicile et entreprises !

D’un point de vue juridique, un préjudice est considéré comme étant un dommage subi par un individu envers ses biens, son état corporel, son honneur, ses sentiments.

Quels sont les différents types de préjudices ?

Face à la diversité des types de dommages, on peut donc considérer plusieurs types de préjudices :

  • Le préjudice corporel, qui désigne une atteinte ou un dommage dirigé vers la santé d’un individu, que soit mentale ou physique. Par exemple, cela peut être une maladie, une dépression, une infirmité, etc;
  • Le préjudice matériel, qui désigne une atteinte ou un dommage dirigé vers les biens d’un individu. Par exemple, cela peut être une perte ou une baisse de revenu, de patrimoine, ou encore la destruction d’un bien;
  • Le préjudice moral, qui désigne une atteinte ou un dommage dirigé dans un sens psychologique. Dans ce cas précis, l’un des exemples les plus fréquents et la perte d’un proche;
  • Le préjudice d’agrément, qui évoque une atteinte ou un dommage directement issu de la privation de différentes actions du quotidien et de la vie courante. Le préjudice d’agrément est le plus souvent accordé dans une situation où l’individu touché a subi un accident corporel. Par exemple, cela peut être le fait de pratiquer un sport, un loisir, etc.

Que se passe-t-il lorsqu’une personne a subi un préjudice ?

En cas de préjudice, un individu peut prendre la décision d’agir en justice s’il souhaite obtenir une réparation. Dans les faits, cette réparation est souvent sous la forme de dommages et intérêts, de compensations financières, etc.