Le mobile unifie désormais les boutiques en ligne et le trade marketing

Le mobile unifie désormais les boutiques en ligne et le trade marketing
Vous êtes chef d’entreprise ou travailleur indépendant ?
Créer un compte gratuitement

Rejoignez notre plateforme de mise en relation entre téléprospecteurs à domicile et entreprises !

De nos jours, quand on parle de boutique en ligne, on parle également d’e-retail media. Pour faire simple, il s’agit d’un procédé qui permet aux e-commerçants de réaliser une monétisation directe de leur audience digitale.

En parallèle, les interfaces mobile, désormais omniprésentes au sein des points de vente, font le lien entre ce nouvel univers publicitaire qu’est l’e-retail media et le trade marketing. On peut notamment résumer tout ce phénomène en parlant « d’omni-marketing » chez les boutiques ayant développé leur propre interface mobile (site responsive, application, etc.).

L’émergence d’un trade marketing de nouvelle génération

Pour rappel, le trade marketing est une discipline qui a émergé dans les années 80 qui a donné la possibilité aux vendeurs d’assumer un rôle supplémentaire en parallèle de leur rôle commercial, celui de communicant, en ayant recours à des dispositifs publicitaires et promotionnels afin de pousser les produits qu’ils commercialisent et également développer davantage leur stratégie de fidélisation client.

Par dispositifs publicitaires, on peut notamment évoquer des formats simples d’outils d’aide à la vente tels que des têtes de gondoles, des kakemonos, des prospectus promotionnels, etc.

Ainsi, avec l’arrivée et le développement de la digitalisation et du e-commerce, le trade marketing est petit à petit devenu une discipline plus poussée, celle du « e-retail media ». L’objectif derrière cette nouvelle stratégie étant de générer des prospects chez les visiteurs qui achètent sur une plateforme en ligne. En effet, le chiffre est assez clair, seul 3% des visiteurs d’un site marchand deviennent des clients de ce dernier.

En termes de pratiques concrètes, ces e-commerçants ont donc mené des opérations de vente de liens sortants, ont développé des call to actions optimisés, ont ouvert des régies publicitaires dédiés, et menés des politiques de gestion de base de données afin d’optimiser au maximum les données comportementales et transactionnelles récupérées sur leur plateforme.

Des sites marchands se transforment en média

Les chiffres sont clairs, à ce jour l’audience et la portée des sites e-commerce représentent plus de la moitié de l’audience web. Face à une telle part de marché, ces plateformes ont donc clairement développé leur propre activité publicitaire.

Si on se base sur le dernier compte-rendu de l’E-pub du SRI (Syndicat des Régies Internet), l’e-retail média a généré en 2019 plus de 192 millions d’euros (une progression de +39% par rapport à 2018), au sein du secteur du search à hauteur de 7,7% de ce marché pourtant historiquement dominé par Google.

En parallèle au search, l’e-retail média a également généré 217 millions d’euros dans le display (une progression de +31% par rapport à 2018).

Pour faire simple, l’e-retail média représente plus de 7% du marché publicitaire digital, et potentiellement 10% dès 2021.

Une tendance qui pointe vers « l’omni-marketing »

Pour les commerçants, le mobile est donc désormais une porte d’entrée globale vers le nouvel univers marketing qu’est la fusion du trade marketing et du e-retail média. On est donc face à une tendance « d’omni-marketing » sur laquelle les experts mondiaux travaillent déjà et qui reste à être investie en France par les multiples distributeurs français et européens. Il s’agit donc dès à présent de se focaliser sur les outils proposés par les experts du trade marketing tels que Rollup Corner et de les intégrer dans une logique et une stratégie digitalisée et publicitaire.  

Source : SRI-france.org

Retour en haut