Nous contacter

28 rue Lormand, 64100 Bayonne contact@jobphoning.com +33 9 72 55 10 92 (Lun : 10h-12h 14h-18h / Mar-Ven : 9h-12h 14h-18h)
indépendante en télétravail à domicile

Le télétravail

Une opportunité pour devenir indépendant

Créer un compte

Découvrir nos formules

Le télétravail se développe dans beaucoup de secteurs, offrant une opportunité pour de nombreuses personnes de se lancer dans une activité qui correspond mieux à leurs attentes et besoins personnels. Face à une demande toujours plus croissante dans la téléprospection, JobPhoning a développé une plateforme qui met en relation téléprospecteurs indépendants et entreprises.

Pour les indépendants, cette place de marché en ligne est l'occasion d’accéder à de nombreuses missions et d'atteindre leur objectif, tout en profitant d'un cadre sécurisant (autonomie, possibilité de négocier ses tarifs, gestion administrative prise en charge, sécurité des paiements...).

Le télétravail indépendant

Sécurité : Chaque mission réalisée avec succès vous sera systématiquement payée, c'est ce que nous appelons la garantie de paiements.

Indépendance : Le télétravail n'est pas toujours synonyme de salariat. Sur JobPhoning, vous êtes indépendant et vous définissez vos tarifs en toute liberté.

Autonomie : Que vous soyez disponible une heure par jour ou uniquement le week-end, vous travaillez sur notre place de marché quand vous le souhaitez.

Assistance : Notre service clients vous accompagne dans la rédaction des contrats de prestations et des factures.

Sur-mesure : Les missions proposées par les entreprises sont variées, choisissez celles qui vous conviennent.

Economique : Notre formule basique vous permet de rejoindre notre place de marché gratuitement.



Télétravail ou travail à distance

Le télétravail, que l’on retrouve également sous le terme « travail à distance », signifie travailler à domicile ou en distanciel en utilisant les technologies et les télécommunications modernes pour rester en contact avec votre employeur ou votre entreprise. Faire du télétravail permet aux personnes de travailler soit à domicile, soit dans un café local équipé d'un réseau WiFi, soit dans un centre de télétravail tel qu’un espace de coworking, un ou plusieurs jours par semaine, c’est-à-dire à temps-partiel, ou à temps plein.

Plus précisément, le télétravail définit un format structurel au sein duquel une activité exercée au sein des locaux d’une société est désormais effectué par un employé en dehors de ce lieu de travail, le tout en accord avec la volonté des employeurs (sur validation et accord d’entreprise par son Comité Social et Économique prévu par les ordonnances Macron de 2017) et en profitant de divers outils de travails ayant recours au NTIC (Nouvelles Technologies de l’Information et de Communication).

Le télétravailleur utilise des outils de communication pour effectuer ses tâches en dehors des bureaux. Au cours des vingt dernières années, cette pratique est devenue beaucoup plus courante. Le terme « travail à distance » a également la même signification que le télétravail.

Comment fonctionne le télétravail ?

Au lieu d’aller quotidiennement au bureau, l'employé utilise les télécommunications pour rester en relation avec ses collègues et plus globalement, son entreprise. Il peut s'agir de téléphone, de logiciels de messagerie instantanée, de plateformes visio-conférence, d’échange par courrier électronique, etc.

Pour les employés de bureau, la technologie (comme Slack et Zoom) a facilité le travail à domicile. De plus, l'accès au WiFi peut contribuer à rendre les communications pratiquement transparentes.

De plus, même si la personne en télétravail travaille à distance, elle peut occasionnellement se rendre à son bureau physique, afin d’assister à des réunions importantes et de communiquer avec son employeur, mais grâce aux nombreuses options de conférence à distance, il n'est parfois pas nécessaire de se déplacer jusqu’aux locaux de l’entreprise.

Certains employés font du télétravail à plein temps, tandis que d'autres peuvent travailler à distance pendant une partie de la semaine et se rendre au bureau le reste de la semaine. Tout dépend donc du niveau de flexibilité évoqué lors de la négociation de la convention collective qui lie l’employeur et ses télétravailleurs. S’il n’existe pas de convention collective, le mode de travail à distance peut être négocié individuellement, sur la base du volontariat. Le code du travail prévoit alors la rédaction d’un avenant au contrat de travail stipulant le changement de situation. Cette formalité administrative est par exemple essentielle en cas de problème de santé et de sécurité si un accident du travail se produit pendant les heures télétravaillées. L’employé doit en effet pouvoir bénéficier des mêmes droits que s’il exerçait son activité professionnelle sur un espace de travail plus traditionnel.

Les équipements et la technologie pour travailler à distance

Afin de fonctionner efficacement en tant que télétravailleurs salariés ou non salarié, vous aurez besoin de l'équipement et de la technologie suivants :

  • Un ordinateur ;
  • Un compte de courrier électronique ;
  • Un compte auprès d'un service de vidéoconférence (pas toujours nécessaire) ;
  • Un smartphone.

Les avantages du télétravail pour l'employeur

Les avantages du travail à distance sont nombreux pour l’employeur :

  • Réduction des frais de fonctionnement des bureaux et des frais généraux du lieu tels que les locaux, l'électricité, le chauffage et les autres services publics ;
  • Moins de problèmes liés aux déplacements. Par exemple, le personnel n'est pas affecté par les grèves de bus ou de trains, ou par le mauvais temps ;
  • Un plus grand choix de candidats pour le recrutement. Avec le télétravail, l'employeur peut choisir des candidats de n'importe où dans le pays, mais aussi dans le monde entier ;
  • Des horaires de travail flexibles. Grâce aux horaires flexibles, c'est-à-dire aux personnes qui travaillent en dehors de la période traditionnelle de 9 à 17 heures, les entreprises peuvent fonctionner 24 heures sur 24. Pour de nombreuses entreprises, cela pourrait signifier davantage de revenus et d'opportunités commerciales.

Il est également important de noter que l'employeur doit s'assurer que le travailleur est pleinement capable de pratiquer le télétravail à domicile au moins aussi efficacement qu'au bureau pour ne pas altérer sa productivité. Il faut faire confiance au télétravailleur, ce qui constitue un risque pour l'employeur (et le travailleur).

Certaines personnes ne fonctionnent pas bien si elles ne sont pas physiquement surveillées. L'employeur doit être prêt à exercer un contrôle moindre sur l'employé qui travaille à domicile.

Les avantages du télétravail pour le travailleur

Ici aussi, les avantages du travail à distance sont nombreux :

  • Vous pouvez vous lever plus tard, car la distance entre votre lit et votre poste de travailleur à domicile est très courte ;
  • Vous travaillez dans un environnement confortable : votre maison ;
  • Vous ne devez pas vous déplacer à l'extérieur pour vous rendre au travail et en revenir ;
  • Pas de frais de déplacement liés au travail ;
  • Il est plus facile de concilier vie professionnelle et vie personnelle pour répondre aux besoins de votre famille ;
  • Si vous êtes travailleur indépendant ou si vous dirigez votre propre entreprise, vous n'avez pas besoin de dépenser de l'argent dans un local pour votre activité professionnelle.
infographie des avantages du télétravail

Les inconvénients

Bien évidemment, tout avantage s’accompagne d’inconvénient. En tant que télétravailleur, il existe des risques psychosociaux car on peut très facilement se sentir mis de côté, être sujet à l’isolement. En effet, on ne bénéficie plus de l’émulation présente au sein d’une équipe ou d’un service qui travaille physiquement au même endroit et il est alors plus difficile de se motiver à travailler. Cela même si on travaille depuis un télécentre.

On peut notamment évoquer comme solution à ces problèmes le recours à des outils tels que les webcams, les solutions de visioconférence, de travail collaboratif, team building, réseau social d’entreprise, etc. Cependant, ces derniers peuvent également avoir des inconvénients propres comme la prise de territoire du travail sur le privé, ou encore la diminution de la sociabilité.

Le télétravail, vu par la loi

Concrètement, dans la loi en France, le code du travail décrit le télétravail comme « toute forme d’organisation du travail dans laquelle un travail qui aurait également pu être exécuté dans les locaux de l’employeur est effectué par un salarié en dehors de ces locaux de façon volontaire en utilisant les technologies de l’information et de la communication. »

Ainsi, le format du télétravail peut directement s’appliquer lors de la prise de poste, ou même pendant un contrat de travail en cours. Il peut se mettre en place à la fois à la demande du salarié, et à la demande de l’employeur. De plus, cela peut se faire dans une logique occasionnelle ou bien permanente.

La mise en place du télétravail

Pour mettre en place le télétravail, il faut :

  • Un accord collectif rédigé en conciliation avec des représentants du personnel ;
  • Ou une charte rédigée par l’entreprise, après concertation avec le Comité Social Économique s’il est existant, généralement dans les grandes entreprises.

Que ce soit l’un ou l’autre, ces deux documents doivent obligatoirement mentionner les conditions pour être sous le format du télétravail, les conditions de retour à un format normal, le mode d’acceptation par les employés, la méthode de contrôle du temps et de la charge de travail, ainsi que les plages horaires de disponibilité de l’employé.

A noter qu’il existe des cas où ces documents ne sont pas nécessaires pour l’application du télétravail occasionnel. On peut notamment citer l’exemple d’une grève des transports, de cas de force majeure tels que des inondations etc. Dans ces situations, un simple accord par mail est valable.

La pandémie mondiale de Covid-19 apparue début 2020 a largement contribué à une accélération de la mise en place du télétravail, alors devenu la norme en France. En cette période de confinement, la santé des salariés prévaut et télétravailler semble être la meilleure solution pour les entreprises dont l’espace de travail physique ne permet pas de limiter les risques de transmission de maladies. Si la plupart de ces activités sont amenées à être rapatriées au bureau dans la majorité des cas, certains continuent de pratiquer le travail depuis leur domicile, et ce de manière définitive.

Droits et obligations

Même s’il exerce son activité dans un cadre spécifique, un télétravailleur reste avant tout un employé de son entreprise. Il a donc naturellement droit à la formation, à la protection sociale, aux congés payés, à la santé et sécurité au travail, l’accès aux activités sociales mises en place, le respect de la vie privée, les avantages sociaux, etc.

De plus, la société peut assumer les investissements en matériel en lien avec le télétravail. Cela peut être des coûts en matériel de bureautique, informatique, logiciel de visioconférence, abonnements internet et téléphoniques, etc.

A noter que cette prise en charge de la part de l’employeur n’est plus obligatoire.

Enfin, même si le télétravailleur jouit d’une certaine autonomie et liberté dans son organisation du temps de travail, il doit tout de même respecter les obligations et règles de la durée de travail fixées par l’employeur dans son contrat telles que les modalités liées aux heures supplémentaires. Les conditions et modalités de contrôles de ces points sont notamment fixées dans l’accord collectif ou la charte de télétravail évoquées précédemment. Tout manquement peut alors être jugé comme de l’absentéisme et soumis à des sanctions disciplinaires.

Pour conclure, l’employeur a l’obligation de mettre en place un entretien annuel avec l’employé en télétravail, afin d’à chaque fois valider les conditions d’activité et de contrôle.

Les problématiques ci-dessous pourraient vous intéresser :

Donnez votre avis sur ce contenu :