Nous contacter

28 rue Lormand, 64100 Bayonne contact@jobphoning.com +33 9 72 55 10 92 (Lun-Ven 9h-12h 14h-18h)

Définition de commerce international

Vous êtes chef d'entreprise ou travailleur indépendant ?

Rejoignez notre plateforme de mise en relation entre téléprospecteurs à domicile et entreprises !

La notion de commerce international traite de la totalité des flux de marchandises entre divers pays. Dans son sens le plus large, cela inclut également les flux de services commerciaux.

Quelle est la dynamique du commerce international ?

Le commerce international traite de la totalité des biens, services et flux financiers étant l’objet d’un échange commercial entre deux pays. Cela inclut notamment l’organisation des échanges internationaux entre plusieurs espaces économiques nationaux différents. Cela évoque donc des points tels que :

  • Les modes règlement des échanges;
  • Les règlementations et mesures douanières;
  • La gestion des risques monétaires de changes;
  • Etc.

Les données rassemblées par les multiples organisations internationales sur le commerce, concernant le flux des échanges commerciaux internationaux de biens et services permettent de d’identifier et de mesurer le commerce international.

La balance commerciale est l’un des indicateurs majoritaires pour évoquer la performance d’un pays en termes de commerce international. Également, le solde commercial évoque la différence entre la valeur des exportations et la valeur des importations.

Pour avoir en tête la totalité des échanges commerciaux réalisés entre un pays et une autre espace économique international, il faut se pencher sur l’indicateur de la balance des transactions courantes.

Comment s’est développé le commerce international ?

Selon les données de l’OMC (Organisation Mondiale du Commerce), sur la période 1980-2015, le commerce international a été multiplié par 7,8, le PIB (Produit Intérieur Brut) a été multiplié 6,8 fois. La principale source d’un tel développement des échanges commerciaux internationaux est la politique générale de réduction des mesures protectionnistes nationales, notamment sur des sujets tels que les échanges de biens et de services. Le but étant de trouver de nouveaux prospects à l’international.

Un tel développement du commerce international mondial a également été accompagné d’une certaine interdépendance et ouverture considérable des différents espaces économiques nationaux.