Nous contacter

28 rue Lormand, 64100 Bayonne contact@jobphoning.com +33 9 72 55 10 92 (Lun-Ven 9h-12h 14h-18h)

Définition d'achalandage

Vous êtes chef d'entreprise ou travailleur indépendant ?

Rejoignez notre plateforme de mise en relation entre téléprospecteurs à domicile et entreprises !

La notion achalandage se base à l’origine sur le mot chaland, celui-ci désignant un client passant dans un commerce. Dans un contexte juridique, l’achalandage désigne ainsi la totalité des clients intéressés par un commerce, par sa situation et l’offre qu’il propose.

Un lien direct entre l’achalandage et l’emplacement géographique

L’achalandage décrit la clientèle disponible et offerte par l’emplacement géographique d’un commerce. De ce fait, quand on parle d’achalandage, on parle notamment d’une capacité attractive des clients se justifiant par l’emplacement du commerce évoqué.

Une confusion avec la notion de clientèle selon les secteurs commerciaux évoqués

En fonction des secteurs commerciaux, l’achalandage peut souvent être confondu avec la notion de clientèle. En effet, la différence est d’ailleurs très légère d’un point de vue juridique. Dans la pratique, l’achalandage correspond davantage à une clientèle potentielle et supposée (que l’on peut cibler avec des actions de prospection), qu’une clientèle existante et concrète.

Dans le vocabulaire commercial, l’achalandage décrit la totalité des marchandises mises en vente.

Achalandage et fonds de commerce

La notion de fonds de commerce est universelle. Elle permet de décrire un groupe d’éléments qui construisent et composent une activité, et dont la cession ne peut se faire séparément.

On peut notamment y inclure :

  • Une enseigne et un nom commercial;
  • Un droit au bail;
  • Une clientèle ainsi qu’un achalandage;
  • Un équipement mobilier commercial;
  • Un équipement permettant l’exploitation du fonds;
  • Des éventuels brevets;
  • Des licences;
  • Des marques;
  • Des droits de propriétés intellectuelles.

L'achalandage n'a donc pas de valeur séparée du fonds de commerce. On ne peut l'évaluer que dans le cadre de l'activité globale.