Amazon lance le premier magasin sans caisse d’Europe

Amazon lance le premier magasin sans caisse d’Europe
Vous êtes chef d’entreprise ou travailleur indépendant ?
Créer un compte gratuitement

Rejoignez notre plateforme de mise en relation entre téléprospecteurs à domicile et entreprises !

Amazon, le plus grand détaillant en ligne au monde, a ouvert son premier magasin sans caisse en Europe, et plus précisément au Royaume-Uni, permettant aux acheteurs de prendre leurs marchandises et de sortir sans avoir à faire la queue.

Prenez vos produits et quittez le magasin

Le magasin Amazon Fresh situé à Ealing, dans l’ouest de Londres, sera équipé de la même technologie « Just Walk Out » sans caisse que celle utilisée dans les magasins Amazon Go aux États-Unis depuis 2018, date à laquelle il a ouvert son premier magasin physique à Seattle.

Pour commencer à faire leurs achats, les clients doivent scanner un QR code sur l’application pour smartphone Amazon Go afin de pouvoir entrer dans le magasin. Une fois à l’intérieur, des caméras au plafond et des capteurs de poids en rayon permettent de suivre les articles que les clients placent dans leur panier virtuel et tout ce qu’ils y remettent est supprimé. Les clients ne sont facturés que lorsqu’ils quittent le magasin et reçoivent un reçu par courrier électronique.

« A la fin de leur shopping, ils peuvent simplement sortir, sans s’arrêter pour faire la queue ou passer à la caisse », a déclaré Amazon jeudi dans un communiqué. Toutefois, la société a recruté des employés qui seront sur place pour répondre aux questions des clients, réapprovisionner les rayons et préparer les repas.

Amazon cherche activement à concéder à d’autres entreprises une licence pour sa technologie « Just Walk Out », qui remplace les métiers traditionnels par des systèmes informatiques tels que la vision par ordinateur, des algorithmes de deep learning et la fusion de capteurs. Les actions d’Amazon, qui ont chuté de près de 7,5 % jusqu’à présent cette année, sont restées stables dans les transactions de pré-marché à New York suite à l’annonce de cette nouvelle.

Le magasin Amazon Fresh de Londres proposera des centaines d’articles, dont de la viande, des légumes, des produits de boulangerie et des repas fraîchement préparés, sous sa nouvelle marque privée « By Amazon ». Il proposera également quelques lignes haut de gamme « Our Selection », toutes provenant de fournisseurs britanniques. D’autres articles proviennent des chaînes britanniques Wm Morrison Supermarkets, et Booths, avec lesquelles elle entretient des relations par l’intermédiaire de son service de livraison de produits d’épicerie Amazon Fresh

Le magasin de 230 mètres carrés dispose également d’un stand où les commandes peuvent être livrées à partir de sa boutique en ligne, et les acheteurs peuvent retourner des marchandises en scannant un code sans avoir à emballer ou étiqueter l’article pour le renvoyer.

Un premier marché qui pourrait rapidement s’étendre

Amazon, qui exploite déjà sept supermarchés standards au Royaume-Uni sous sa marque « Whole Foods Market », a déclaré qu’elle prévoyait d’ouvrir d’autres épiceries high-tech dans la région du Grand Londres.

Clive Black, responsable de la recherche à Shore Capital, a déclaré que le magasin de Londres pourrait être un « moment décisif dans l’histoire du marché de l’alimentation britannique », indiquant les ambitions d’Amazon dans ce secteur.

« L’expansion patiente et plutôt délicate que le groupe a prise jusqu’à présent au Royaume-Uni, tournant autour de la construction progressive de son service en ligne en s’appuyant sur l’expérience d’autres entreprises comme Morrisons ou le canal de livraison rapide Deliveroo, n’ont jamais été à la hauteur de ses ambitions », a-t-il déclaré.

Amazon a alors reçu l’approbation de l’autorité britannique de la concurrence en août de l’année dernière pour acheter une participation minoritaire dans Deliveroo, qui a annoncé jeudi des plans pour une cotation à la bourse de Londres qui pourrait valoriser la société britannique de livraison de nourriture à environ 7 milliards de dollars.

La société Amazon, basée à Seattle, possède déjà 26 magasins Amazon Go aux États-Unis, dont huit à New York, sept à Chicago et cinq à San Francisco.

Source : Marketwatch.com

Retour en haut