Un nombre record de femmes sur la liste des 500 plus grandes entreprises américaines

Un nombre record de femmes sur la liste des 500 plus grandes entreprises américaines
Vous êtes chef d’entreprise ou travailleur indépendant ?
Créer un compte gratuitement

Rejoignez notre plateforme de mise en relation entre téléprospecteurs à domicile et entreprises !

Le nombre d’entreprises dirigées par des femmes qui figurent cette année au classement des 500 premières entreprises américaines en termes de chiffre d’affaires est passé à 37 cette année, soit une légère hausse par rapport aux 33 entreprises listées l’année dernière.

Une avancée positive mais encore significative

Les dirigeantes représentent 7,4 % des entreprises du Fortune 500. Sur les 37, seules trois sont des femmes de couleur.

Bien qu’il s’agisse d’une amélioration significative par rapport à 2010, où il n’y avait que 15 femmes parmi cette liste ou encore par rapport à 2018 où elles étaient 24, beaucoup se sont empressés de souligner que les données indiquent encore qu’il y a un long chemin à parcourir pour atteindre l’égalité des sexes dans la catégorie C.

Cette année, la liste Fortune 500 a classé les entreprises en fonction de leurs revenus totaux pour leurs exercices fiscaux respectifs, ce qui signifie que la liste ne montre pas encore l’impact du COVID-19 sur l’économie américaine.

Les 10 premières entreprises sont incluses : Walmart, Amazon, ExxonMobil, Apple, CVS Health, Berkshire Hathaway, UnitedHealth Group, McKesson, AT&T et AmerisourceBergen.

Si le classement a légèrement varié en 2020, les mêmes acteurs sont restés dans le top 10. Pour la huitième année consécutive, Walmart occupe la première place.

Amazon passe en deuxième position, sur fond de croissance

Le plus grand développement revient à Amazon, qui a grimpé de trois places, passant de la cinquième à la deuxième place.

« Amazon continue évidemment de croître à un rythme de 25 à 30 % par an. Quand vous devenez grand, il ne faut pas grand chose pour continuer à l’être », a déclaré James Thomson, consultant chez Buy Box Experts et ancien directeur d’Amazon Services, à ABC News.

L’ascension d’Amazon ne tient pas encore compte de ses bénéfices durant la pandémie, le géant du commerce électronique ayant vu la demande monter en flèche dans plusieurs pays du fait que la plupart des entreprises physiques ont été contraintes de fermer pour tenter de limiter la propagation du virus.

A un moment où la plupart des entreprises subissent le poids de leurs frais généraux, des licenciements massifs et des mises à pied, Amazon a « embauché 175 000 personnes au cours des sept dernières semaines pour augmenter ses effectifs et répondre à la demande des consommateurs », a déclaré M. Thomson.

Bien qu’Amazon ait été confrontée à une controverse sur les questions de sécurité des travailleurs pendant la pandémie, M. Thomson a déclaré qu’il prédit que cette période n’aura finalement que peu d’impact sur les activités et le développement de l’entreprise.

« Les consommateurs veulent toujours leurs produits et personne n’est mieux équipé qu’Amazon pour les leur procurer », a-t-il déclaré.

« Je soupçonne que beaucoup de consommateurs vont se cloisonner et dire qu’Amazon devra s’en rendre compte, mais j’ai toujours besoin d’Amazon pour livrer toutes mes affaires […] Il n’y a pas beaucoup de bonnes alternatives. Imaginez un monde où il n’y aurait pas d’Amazon. Où les consommateurs pourraient-ils se procurer leurs produits ? », a-t-il ajouté.

Quand Amazon a fait sa première apparition sur cette liste en 2002, elle portait le numéro 492. Depuis, sa valeur marchande a augmenté de plus de 22 000 % et il en est sensiblement de même pour son fichier client.

Thomson a déclaré que l’accent mis par Amazon sur la rentabilité à long terme est en partie ce qui l’a conduit à investir massivement dans les infrastructures et la logistique et à devenir le géant qu’elle est aujourd’hui, et qu’en dépit des problèmes qu’elles rencontrent, allant des plaintes antitrust à la réaction des travailleurs, Amazon est bien équipée pour poursuivre sa croissance et maintenir son personal branding.

« Je m’attends à ce qu’Amazon continue à être très proche du sommet de cette liste dans un avenir prévisible […] Ils ont plus de tisonniers dans le feu que la plupart des entreprises. », a-t-il déclaré.

Sources utilisées : ABCnews.go.com et Fortune.com

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Retour en haut
0
Vous avez apprécié cet article ? Laissez un commentaire.x
()
x