Nous contacter

20 Cours du Maréchal Joffre, 40100 Dax contact@jobphoning.com +33 9 72 55 10 92 (Lun-Ven 9h-12h 14h-18h)

Mutuelle d'entreprise : obligatoire ou pas ?

Il est du devoir du chef d’entreprise de proposer à ses employés une mutuelle d'entreprise. Si vous êtes employé et que vous acceptez une mutuelle de ce type, il faut savoir que vous allez bénéficier d’une prise en charge au niveau de vos dépenses santé. S’il est vrai que les frais médicaux et les dépenses liées à l’achat de médicaments sont remboursés par la sécurité sociale, ils ne le sont pas intégralement. D’où l’avantage de cette prise en charge complémentaire, la santé collective. Comment peut-on vraiment définir la mutuelle d'entreprise ? Quels sont ses réels avantages et est-elle entièrement obligatoire ?

Comment déterminer la mutuelle d'entreprise ?

La sécurité sociale, comme vous le savez sûrement déjà, n’est pas en mesure de couvrir la totalité de vos dépenses santé. Raison pour laquelle, les sociétés du secteur privé sont dans l’obligation d’instaurer une mutuelle collective et d’imposer à leurs employés des cotisations complémentaires. En contrepartie, ils auront des avantages sociaux et fiscaux. La mutuelle d'entreprise est destinée à pallier les remboursements non pris en charge par la sécurité sociale. C’est au moment de l’embauche que vous prenez connaissance de toutes les dispositions et les accords applicables au sein de l’entreprise dans laquelle vous allez travailler.

Quels sont ses avantages de la complémentaire santé d'entreprise ?

Le plus grand intérêt d’une souscription à une mutuelle d’entreprise est d’avoir la chance de se faire rembourser le ticket modérateur. Ce dernier est qualifié comme étant la part financière du salarié qui n’est pas couverte par l’assurance sociale. Si vous ne vous êtes pas non plus inscrit à une complémentaire santé, vous aurez à vos frais les dépassements d’honoraires, des frais d’hospitalisation, des frais optiques, des frais dentaires, etc.

La mutuelle d'entreprise est-elle obligatoire ?

Depuis le 1er janvier 2016 et en vertu de la loi ANI, l’adhésion à la mutuelle collective est devenue obligatoire pour tous, que vous soyez un salarié en CDD, en CDI, en contrat saisonnier ou à mi-temps. Cela dit, il peut toujours y avoir des exceptions. Si vous êtes, par exemple, couvert par un contrat obligatoire de votre conjoint, si vous avez été embauché bien avant la mise en place de la complémentaire santé d’entreprise en question ou si vous bénéficiez de la CMU ou de l’ACS, il est possible de ne pas y adhérer. Pour conclure, le chef d’entreprise est en mesure d’allouer des garanties supérieures, tout comme il peut se conformer au minimum imposé par la loi.

Note actuelle du contenu :

0/5 - 0 note(s)

Note que vous attribuez à ce contenu :