Nous contacter

20 Cours du Maréchal Joffre, 40100 Dax contact@jobphoning.com +33 9 72 55 10 92 (Lun-Ven 9h-12h 14h-18h)

Matrice BCG

L’activité d’une entreprise se base en principe sur la commercialisation d’une prestation ou d’un bien économique. L’analyse et la gestion du cycle de vie des produits sont importantes pour la mise en place d’un outil stratégique qui est le BCG (Boston Consulting Group). Il s’agit d’un moyen efficace pour organiser le portefeuille des produits. Au départ, ce mécanisme a été mis au point pour les conglomérats américains, mais grâce à sa performance, il a été adapté pour correspondre à la majorité des entreprises du monde entier.

Le cycle de vie d’un produit ou d’un service

Sachez que pour établir la matrice BCG, il faut diviser en quatre phases le cycle de vie d’un produit. Lors de la première, le produit s’apparente à un dilemme, c’est-à-dire que l’on ne connaît pas encore si ce produit sera rentable ou non. On entre ensuite dans la phase de croissance, le produit sera considéré comme une étoile. Troisième phase, si le produit arrive à maturité, on le prend comme une sorte de « vache à lait ». En dernier lieu, c’est la phase de déclin où le produit devient un « poids mort ». La connaissance de cette évolution permet d’identifier les décisions stratégiques à prendre au sein de votre entreprise. En effet, cette analyse va définir les priorités en fonction de différents facteurs, notamment la part de marché ou encore le taux de croissance.

Ce qu’il faut faire selon la matrice BCG

L’outil BCG préconise quelques actions en fonction de la phase de vie d’un produit. Par exemple, si ce dernier est considéré comme étant un dilemme, il faut investir afin qu’il devienne le produit phare sur le marché. Lorsqu’il se trouve à la phase étoile, mieux vaut maintenir l’investissement afin qu’il devienne plus rentable. Quand il devient une « vache à lait », il faut utiliser les excédents pour les réinvestir dans les autres « dilemmes » de l’entreprise. Si l’on considère que l’on est, face à un « poids mort », il faut cesser les investissements et trouver d’autres opportunités. Tout ce qu’on vient de mentionner explique l’indissociabilité de la matrice BCG et de la gestion d’une entreprise.