Nous contacter

20 Cours du Maréchal Joffre, 40100 Dax contact@jobphoning.com +33 9 72 55 10 92 (Lun-Ven 9h-12h 14h-18h)

Prestataire de services

Vous êtes chef d'entreprise ou travailleur indépendant ?

Rejoignez notre plateforme de mise en relation entre téléprospecteurs à domicile et entreprises !

La notion de prestataire de services définit une personne physique ou morale, qui réalise et facture une prestation rémunérée de services pour un client. Ainsi, le prestataire de service réalise un acte de commerce, ce qui fait qu’il ne peut exercer cette activité uniquement avec une structure juridique possédant une vraie raison sociale. Cela peut très bien être une entreprise individuelle, un statut d’autoentrepreneur, une SARL (société à responsabilité limitée), une SAS (société par actions simplifiées), ou encore une SA (société par action).

Pour devenir prestataire de services, il est obligatoire d’être immatriculé, et donc inscrit, au Registre du Commerce et des Sociétés, ou alors au répertoire des métiers. Cette inscription permet principalement d’obtenir un numéro SIREN, qui permettra par la suite de facturer des prestations.

Quelles sont les différentes activités assumées par des prestataires de services ?

La profonde mutation des modes de vies actuels, l’arrivée tonitruante du digital, l’informatisation des mœurs, l’augmentation considérable démographique des personnes âgées, etc, sont des critères qui ont amené au développement incessant du nombre et des types de prestations de services. A ce jour, il existe tout un panel de prestataires tels que ceux évoluant dans les services informatiques, de conseils, d’investissement, de télécommunication, d’aide à domicile, ou encore de logistique.

Comment devenir prestataire de services ?

Afin d’être prestataire de services, la première étape est de définir précisément quelle prestation nous souhaitons assumer. Une fois définie, nous pouvons établir le financement de cette activité après avoir étudié les moyens financiers nécessaires, puis nous pouvons sélectionner un régime fiscal adapté, et pour finir, procéder à la phase de création d’entreprise.

A noter que certaines activités demandent l’obtention d’un agrément spécifique pour le prestataire puisse exercer. On peut notamment citer les prestataires évoluant dans le secteur des services à la personne qui devront réaliser une déclaration en préfecture ou alors être en possession d’un agrément préfectoral avant de début l’activité (garde d’enfants, aide à domicile de personnes âgées, etc.)

En conclusion, face au développement de cette pratique et de activité, un prestataire bénéfice désormais de multiples plateformes digitales de mise en relation client/prestataire. On peut également relever la tendance du jobbing qui facilite le développement du chiffre d’affaire de ce type d’activité.