Définition de Offre publique d’achat (OPA)

Vous êtes chef d’entreprise ou travailleur indépendant ? Découvrez l'étendue de nos services :

Sous-traitez votre téléprospection
acheter des rendez-vous
Devenez téléprospecteur indépendant
devenir téléprospecteur
Dotez-vous d'un logiciel de téléprospection pro
logiciel de téléprospection
Achetez des fichiers de prospection BtoB
acheter fichiers d'entreprises

Une offre publique d’achat (OPA) désigne le processus consistant à offrir au public des actions d’une société privée dans le cadre d’une nouvelle émission d’actions. L’émission publique d’actions permet à une société de lever des capitaux auprès d’investisseurs publics. Le passage d’une société privée à une société publique peut être un moment important pour les investisseurs privés afin de réaliser pleinement les gains de leur investissement car il comprend généralement des primes d’émission pour les investisseurs privés actuels. Parallèlement, elle permet également aux investisseurs publics de participer à l’offre.

Une société qui envisage une introduction en bourse sélectionnera généralement un ou plusieurs souscripteurs. Elle choisira également une bourse dans laquelle les actions seront émises et ensuite négociées publiquement.

L’histoire de la notion d’introduction en bourse

L’expression « introduction en bourse » est un mot à la mode à Wall Street et parmi les investisseurs depuis des décennies. On attribue aux Néerlandais la réalisation de la première introduction en bourse moderne en offrant au grand public des actions de la Compagnie néerlandaise des Indes orientales. Depuis lors, les OPA ont été utilisées comme un moyen pour les entreprises de lever des capitaux auprès d’investisseurs publics par l’émission d’actions publiques. Au fil des ans, les introductions en bourse ont été connues pour les tendances à la hausse et à la baisse des émissions. Certains secteurs connaissent également des tendances à la hausse et à la baisse en matière d’émission en raison de l’innovation et de divers autres facteurs économiques. Les introductions en bourse dans le secteur des technologies se sont multipliées au plus fort du boom des dot-com, les start-ups sans revenus se précipitant pour s’introduire en bourse. La crise financière de 2008 s’est traduite par une année où le nombre d’introductions en bourse a été le plus faible. Après la récession qui a suivi la crise financière de 2008, les introductions en bourse ont été interrompues et, pendant quelques années, les nouvelles introductions se sont faites rares. Plus récemment, le buzz des introductions en bourse s’est déplacé vers les entreprises dites « start-ups licornes » qui ont atteint une valeur privée de plus d’un milliard de dollars.

Les investisseurs et les médias spéculent beaucoup sur ces entreprises et sur leur décision de s’introduire en bourse ou de rester privées.

Comment fonctionnent les introductions en bourse ?

Avant une introduction en bourse, une société est considérée comme privée. En tant que société privée, l’entreprise s’est développée avec un nombre relativement restreint d’actionnaires, dont les premiers investisseurs comme les fondateurs, la famille et les amis, ainsi que des investisseurs professionnels comme les investisseurs en capital-risque ou les investisseurs providentiels.

Lorsqu’une société atteint un stade de son processus de croissance où elle estime être suffisamment mûre pour les rigueurs des réglementations des régulateurs boursiers ainsi que pour les avantages et les responsabilités des actionnaires publics, elle commence à faire connaître son intérêt à entrer en bourse à travers sa stratégie d’entreprise. En général, cette étape de croissance se produit lorsqu’une entreprise a atteint une valeur privée d’environ 1 milliard de dollars, également appelée statut de licorne. Toutefois, les sociétés privées ayant atteint diverses évaluations et présentant des fondamentaux solides et un potentiel de rentabilité avéré peuvent également se qualifier pour une introduction en bourse, en fonction de la concurrence sur le marché et de leur capacité à satisfaire aux exigences de cotation.

Une introduction en bourse est une étape importante pour une entreprise. Elle permet à l’entreprise de lever des fonds importants. Cela lui donne une plus grande capacité de croissance et d’expansion. La transparence accrue et la crédibilité de la cotation des actions peuvent également l’aider à obtenir de meilleures conditions lorsqu’elle recherche des fonds empruntés.

Le prix des actions d’une société qui fait son entrée en bourse est déterminé par la vérification préalable de la souscription. Lorsqu’une société entre en bourse, les actions privées qu’elle détenait auparavant sont converties en actions publiques et les actions des actionnaires privés existants valent le prix de la transaction publique. La souscription d’actions peut également comprendre des dispositions spéciales pour la conversion de la propriété privée en propriété publique. En général, le passage du privé au public est un moment clé pour les investisseurs privés pour encaisser et obtenir les rendements qu’ils attendaient. Les actionnaires privés peuvent conserver leurs actions sur le marché public ou en vendre une partie ou la totalité pour réaliser des gains.

Parallèlement, le marché public offre à des millions d’investisseurs la possibilité d’acheter des actions de l’entreprise et d’apporter des capitaux aux capitaux propres de l’entreprise. Le public est constitué de tout investisseur individuel ou institutionnel qui souhaite investir dans l’entreprise. Dans l’ensemble, le nombre d’actions que la société vend et le prix auquel les actions sont vendues sont les facteurs qui déterminent la valeur des nouveaux capitaux propres de la société. Les capitaux propres représentent toujours les actions détenues par les investisseurs lorsqu’ils sont à la fois privés et publics, mais lors d’une introduction en bourse, les capitaux propres augmentent considérablement avec les liquidités provenant de l’émission primaire.