Définition de Obsolescence programmée

Vous êtes chef d’entreprise ou travailleur indépendant ? Découvrez l'étendue de nos services :

Sous-traitez votre téléprospection
acheter des rendez-vous
Devenez téléprospecteur indépendant
devenir téléprospecteur
Dotez-vous d'un logiciel de téléprospection pro
logiciel de téléprospection
Achetez des fichiers de prospection BtoB
acheter fichiers d'entreprises

L’obsolescence programmée décrit une stratégie visant à garantir délibérément que la version actuelle d’un produit donné deviendra obsolète ou inutile dans un délai connu. Cette démarche très litigieuse garantit que les consommateurs chercheront des produits de remplacement à l’avenir, ce qui renforcera la demande.

L’obsolescence peut être provoquée en introduisant un modèle de substitution plus performant ou en concevant délibérément un produit pour qu’il cesse de fonctionner correctement pendant une période donnée. Dans les deux cas, les consommateurs favoriseront théoriquement les produits de la prochaine génération par rapport aux anciens.

Comprendre l’obsolescence programmée

Plusieurs secteurs sont plus connus que d’autres pour leur obsolescence programmée. Dans le domaine de la technologie, le cycle de remplacement des appareils électroniques personnels tels que les smartphones est historiquement de deux à trois ans, car les composants commencent à s’user et les nouvelles générations de logiciels et de systèmes d’exploitation deviennent moins compatibles avec le matériel vieillissant. En outre, les logiciels sont souvent conçus pour inclure de nouvelles fonctionnalités et des types de fichiers incompatibles avec les anciennes versions du programme.

Pour ne pas être en reste, le matériel informatique est également un candidat à l’obsolescence programmée car la puissance de calcul des microprocesseurs suit généralement la loi de Moore, qui observe que le nombre de transistors pouvant tenir sur un circuit intégré double environ tous les deux ans – et que le coût de la puissance de traitement diminue de moitié tous les deux ans.

Enfin, cette obsolescence touche également les appareils électroménagers ou encore les constructeurs automobiles, qui lancent chaque année de nouvelles versions de leurs modèles.

Réaction des consommateurs et législation

Les consommateurs réagissent souvent négativement à l’obsolescence programmée, surtout si les nouvelles générations de produits ne présentent pas suffisamment d’améliorations par rapport aux versions précédentes. Les marques peuvent être ternies en alimentant artificiellement la demande par cette méthode, ce qui finit par faire fuir les clients.

En France, depuis la loi du 14 octobre 2014 qui porte sur la transition énergétique, les techniques d’obsolescence programmée sont désormais considérées comme des délits passibles de 2 ans d’emprisonnement et de 300 000 euros d’amende.