Définition de Immobilisation corporelle

Vous êtes chef d’entreprise ou travailleur indépendant ? Découvrez l'étendue de nos services :

Sous-traitez votre téléprospection
acheter des rendez-vous
Devenez téléprospecteur indépendant
devenir téléprospecteur
Dotez-vous d'un logiciel de téléprospection pro
logiciel de téléprospection
Achetez des fichiers de prospection BtoB
acheter fichiers d'entreprises

Une immobilisation corporelle est une notion comptable qui définit une chose sur laquelle une entreprise peut exercer un droit de propriété. De ce fait, une immobilisation corporelle s’intègre directement dans le bilan, notamment sous les intitulés suivants :

  • Terrains;
  • Constructions;
  • Installations techniques, équipements, outillages;

S’il s’agit d’immobilisations qui ne sont pas encore conclues définitivement, alors on les intègre sous l’intitulé « immobilisations en cours ».

Quelles sont les conditions de comptabilisation à respecter ?

Afin d’intégrer une immobilisation corporelle directement dans l’actif d’un bilan comptable, il est nécessaire que cette immobilisation soit déjà considérée comme un actif, puis qu’elle réponde aux conditions nécessaires pour la comptabilisation d’une immobilisation.

Afin d’être en mesure de la comptabiliser, il faut pouvoir considérer que l’immobilisation corporelle concernée apporte des avantages économiques à l’actif de l’entreprise. Il faut donc juger en profondeur son sérieux, ainsi que son potentiel sur la rentabilité future de l’entreprise.

En ce qui concerne le prix d’une immobilisation corporelle, il se compose avant tout du prix d’achat, de la totalité des coûts directement associés, et des coûts d’emprunts en fonction des cas et du contexte.

Qu’est-ce que les immobilisations en comptabilité ?

Comme évoqué plus haut, une immobilisation est directement intégrée dans l’actif du bilan d’une société. La déduction des investissements associés sur le bénéfice de la société est étalée sur plusieurs années, en fonction de la durée de vie de l’actif immobilisé.

Afin qu’un bien soit considéré comme une immobilisation, et donc un actif, il faut avant tout :

  • Qu’il soit identifiable;
  • Qu’il procure des avantages économiques et de rentabilité à la société, présent ou futur;
  • Qu’il ait une valorisation économique positive.

Cela peut donc être un bien physique ou un bien immatériel tel qu’un outil de gestion commerciale par exemple.