Définition de Identité visuelle

Vous êtes chef d’entreprise ou travailleur indépendant ? Découvrez l'étendue de nos services :

Sous-traitez votre téléprospection
acheter des rendez-vous
Devenez téléprospecteur indépendant
devenir téléprospecteur
Dotez-vous d'un logiciel de téléprospection pro
logiciel de téléprospection
Achetez des fichiers de prospection BtoB
acheter fichiers d'entreprises

L’identité visuelle d’une marque peut être définie comme ce que le consommateur imagine dans son esprit lorsqu’il entend le nom de la marque. Cela inclut le logo de la marque, mais c’est aussi beaucoup plus. Une identité visuelle englobe tous les éléments visuels qui peuvent être associés à une marque. Voici quelques exemples importants de ces éléments :

  • le traitement des couleurs ;
  • la décoration intérieure et l’atmosphère (dans le cas de magasin) ;
  • le site web ;
  • les documents imprimés ;
  • le packaging ;
  • les publicités.

Un véritable atout concurrentiel et de développement stratégique

Les marques qui exploitent mieux que les autres l’identité visuelle sont capables de se distinguer de leurs concurrents et de rester en tête des préoccupations des consommateurs pour une raison : elles sont délibérément attentives à l’apparence de tout ce que leur nom de marque touche. Lorsque cette approche est mise en œuvre, elle rend l’image d’une marque à la fois distincte et « collante ». Grâce à une approche visuelle distincte et délibérée, une marque est mieux à même de se distinguer sur un marché encombré, tant physiquement que professionnellement. Une identité visuelle familière et avant-gardiste permet à la marque de rester ancrée dans l’esprit des consommateurs, lorsqu’ils considèrent l’offre de produits ou de services de la marque.

Un atout identitaire qui se doit d’être entretenu, protégé, et contrôlé

De nombreuses marques sont extrêmement protectrices de leur identité visuelle, comme toutes devraient l’être. Les identités visuelles de marques très établies, que nous voyons souvent aujourd’hui, sont le résultat d’années, parfois de générations, d’itérations minutieuses et délibérées. Ces marques utilisent des directives de marque, ou des « livres de marque » composés de documents de plusieurs centaines de pages, qui décrivent comment l’identité visuelle d’une marque peut, et surtout, ne peut pas être utilisée.

L’identité visuelle étant un élément de marque sur lequel on doit garder un contrôle total, elle constitue une pièce encore plus importante du puzzle de la marque et de sa stratégie de développement.