Nous contacter

20 Cours du Maréchal Joffre, 40100 Dax contact@jobphoning.com +33 9 72 55 10 92 (Lun-Ven 9h-12h 14h-18h)

Définition de contrat aidé

Vous êtes chef d'entreprise ou travailleur indépendant ?

Rejoignez notre plateforme de mise en relation entre téléprospecteurs à domicile et entreprises !

Le contrat aidé fait partie des multiples dispositifs qui ont été mis en place par l’État afin d’inciter les entreprises à recruter des personnes désavantagées dans leur recherche d’emploi et dont les candidatures sont régulièrement rejetées.

Ce type de dispositif permettait notamment aux entreprises de profiter d’aides financières à l’embauche, ainsi qu’éventuellement d’exonération de charges sociales. Cela peut notamment être une solution pour ne pas recourir à l’emploi d’indépendants pour des missions récurrentes, etc.

Quelles étaient les différentes catégories de contrat aidé ?

Historiquement, on retrouvait 3 catégories principales :

  • Les CIE, les contrats initiative emploi, mis en place en 2015;
  • Les CUI, les contrats uniques d’insertion;
  • Les contrats d’avenir.

Qu’en est-il de son remplaçant, le parcours emploi compétences ?

Le PEC (parcours emploi compétences), lancé en janvier 2018, a pour objectif de remplacer les contrats aidés tout en renforçant l’accompagnement des employés qui en profitent. Ce type de dispositif s’adresse particulièrement aux personnes les plus en marge du marché du travail, et se met notamment en place également au sein des entreprises du domaine non-marchand.

De base, la convention initiale du parcours emploi compétences ne peut pas être en-dessous de 9 mois, avec un objectif global de durée de contrat équivalente à 12 mois.

L’employé profite d’un accompagnement personnalisé tout au long du déroulé de son contrat. Quant à l’employeur, celui-ci reçoit une aide équivalent à un pourcentage du SMIC. En fonction du taux de prise en charge défini par les préfets de région, le montant de l’aide varie entre 30 et 60 % du SMIC.