Nous contacter

20 Cours du Maréchal Joffre, 40100 Dax contact@jobphoning.com +33 9 72 55 10 92 (Lun-Ven 9h-12h 14h-18h)

Définition de benchmarking

Vous êtes chef d'entreprise ou travailleur indépendant ?

Rejoignez notre plateforme de mise en relation entre téléprospecteurs à domicile et entreprises !

Le benchmarking se défini comme un outil basé sur la comparaison, principalement utilisé afin de mesurer la performance et la rentabilité des processus d’une entreprise, cela directement en comparaison avec un concurrent ou un tiers jugé comme référence. Pour faire simple, il s’agit d’un processus d’analyse et d’étude qui a pour objectif d’isoler les bonnes pratiques après analyse de plusieurs logiques de fonctionnement respectives.

Ce type d’étude, qui s’avère être relativement poussé et détaillé lorsqu’elle est bien menée, sert principalement à qualifier les processus, en isolant leurs forces et faiblesses, et en identifiant les voies d’amélioration.

Quelles sont les applications du benchmarking ?

Le benchmarking correspond à un processus à plusieurs usages et applications. Les résultats tirés d’une opération de benchmarking sont particulièrement précieux et sont le support d’un enseignement au cours d’une analyse stratégique, notamment en complémentarité avec une analyse force/faiblesses, opportunités/menaces (étude SWOT).

Le benchmarking est utilisé pour l’évaluation des processus de conception, de fabrication, de promotion, de commercialisation, des activités de supports et de soutien, etc.

Quelles sont les 7 étapes du processus de benchmarking ?

Les étapes d’un benchmarking suivent le plan de questions suivant :

  • Que doit-on comparer ? (focus sur les axes de progression et d’amélioration);
  • Quelle est la cible ? (recherche de leaders experts sur les points isolés à l’étape d’avant);
  • Quelles mesures ? (Définition des critères d’étude et de mesures);
  • Collecte d’informations;
  • Analyse des informations récoltées (évaluation des points d’expertises de l’entreprise, et ceux des autres structures analysées, tout en en précisant les raisons);
  • Démarche active (mise en place d’amélioration);
  • Nouvelle procédure de benchmarking (pour analyser l’impact des améliorations face à l’expertise des entreprises analysées, le tout dans une logique de progrès continu).