Définition de Assurance-crédit à l’exportation

Vous êtes chef d’entreprise ou travailleur indépendant ? Découvrez l'étendue de nos services :

Sous-traitez votre téléprospection
acheter des rendez-vous
Devenez téléprospecteur indépendant
devenir téléprospecteur
Dotez-vous d'un logiciel de téléprospection pro
logiciel de téléprospection
Achetez des fichiers de prospection BtoB
acheter fichiers d'entreprises

L’assurance-crédit à l’export est une assurance ayant pour but d’assurer la protection d’un fournisseur face au risque de non-paiement de la part d’un acheteur étranger.

Que couvre cette assurance ?

Cette assurance propose ainsi généralement une couverture des risques commerciaux comme l’insolvabilité, la faillite, ou encore le défaut de paiement, afin de soutenir la prospection client à l’international en limitant les risques pour les entreprises. De plus, sa couverture tient également compte de divers risques considérés comme politiques, comme peuvent l’être la guerre, le terrorisme, les émeutes, la révolution, la mise à jour de réglementions commerciales traitant des importations et exportations.

De ce fait, les vendeurs se garantissent ainsi la protection face à des sujets qui dont l’acheteur a le contrôle et d’autres sujets qu’il ne contrôle absolument pas.

Quels sont les formats de l’assurance-crédit à l’exportation ?

L’assurance-crédit à l’exportation est définie comme une assurance à court terme, mais également à long terme. Pour être plus concret, une assurance-crédit à court terme peut proposer une couverture de 90 à 95% sur d’éventuels défauts de paiement, et englober les ventes de biens de consommation, de matériaux, de services, etc.

Cependant, l’assurance-crédit à l’exportation à moyen terme propose habituellement une couverture moins conséquente, mais sur une durée plus longue. Par exemple, cela peut-être sous la forme d’une couverture à hauteur de 85% de la valeur nette du contrat de vente, pendant une durée pouvant s’élever à 5 ans.

La notion de primes

En toute logique, se doter d’une garantie à l’international serait associé au paiement de primes d’assurances. Ces primes se basent sur des facteurs de risques individuels comme peut l’être la solvabilité d’un acheteur ou encore les pays intégrés à la transaction.

En fonction du contexte, ces assurances peuvent être souscrites en se basant sur un acheteur unique ou bien sur un portefeuille formé par plusieurs acheteurs.