Définition de Assouplissement quantitatif

Vous êtes chef d’entreprise ou travailleur indépendant ? Découvrez l'étendue de nos services :

Sous-traitez votre téléprospection
acheter des rendez-vous
Devenez téléprospecteur indépendant
devenir téléprospecteur
Dotez-vous d'un logiciel de téléprospection pro
logiciel de téléprospection
Achetez des fichiers de prospection BtoB
acheter fichiers d'entreprises

L’assouplissement quantitatif est un levier de politique monétaire par lequel une banque centrale achète des titres à long terme sur le marché afin d’augmenter la masse monétaire et d’encourager les prêts et les investissements. En d’autres termes, cela signifie que cette banque centrale injecte des liquidités sur le marché réel. L’achat de ces titres apporte alors de l’argent frais à l’économie et sert également à faire baisser les taux d’intérêt en offrant des titres à revenu fixe. Elle permet également d’élargir le bilan de la banque centrale.

Une solution comme dernier recours

Quand les taux d’intérêt à court terme sont très faibles, les opérations classiques et conventionnelles d’une banque centrale sur le marché libre, c’est-à-dire essentiellement fixer les niveaux de taux d’intérêts, deviennent alors inadaptés à la situation. À la place, les banques centrales peuvent identifier des valeurs spécifiques d’actifs à acheter. L’assouplissement quantitatif fluidifie alors la circulation de la monnaie en achetant des actifs avec de nouvelles réserves bancaires, ce qui confère aux banques davantage de liquidités.

Comment l’assouplissement quantitatif fonctionne ?

Pour mettre en œuvre l’assouplissement quantitatif, les banques centrales augmentent l’offre de monnaie en achetant des obligations d’État et d’autres titres. L’augmentation de l’offre de monnaie réduit le coût de l’argent, ce qui a le même effet que l’augmentation de l’offre de tout autre actif sur le marché. Un coût de l’argent plus faible entraîne une baisse des taux d’intérêt. Lorsque les taux d’intérêt sont plus bas, les banques peuvent prêter à des conditions plus faciles. L’assouplissement quantitatif est généralement mis en œuvre lorsque les taux d’intérêt approchent de zéro car, à ce stade, les banques centrales disposent de moins d’outils pour encourager la croissance économique des entreprises. Cette stratégie s’utilise donc pour inciter à la consommation en temps de crise et tenter d’instaurer un cercle vertueux de relance économique.

Si l’assouplissement quantitatif lui-même perd de son efficacité, la politique budgétaire d’un gouvernement peut également être utilisée pour accroître la masse monétaire. En tant que méthode, l’assouplissement quantitatif peut être une combinaison de politique monétaire et budgétaire ; par exemple, si un gouvernement achète des actifs qui consistent en des obligations d’État à long terme qui sont émises afin de financer des dépenses de déficit contra-cycliques (qui vont à l’encontre de la conjoncture économique).