Nous contacter

20 Cours du Maréchal Joffre, 40100 Dax contact@jobphoning.com +33 9 72 55 10 92 (Lun-Ven 9h-12h 14h-18h)

Comment financer ses études ?

Vous recherchez un travail qui s'adapte à votre emploi du temps ?

Rejoignez dès aujourd'hui notre place de marché dédiée à la téléprospection qui met en relation téléprospecteurs à domicile et entreprises !

Bourse, allocation spécifique, fonds d’aide d’urgence, aide au mérite ou a la mobilité, il existe de multiples moyens pour assurer le financement de ses études supérieures. De plus, en parallèle de ces dernières, il est notamment possible de cumuler avec un travail salarié à temps partiel.

Les bourses et les aides

Les bourses sur critères sociaux (BCS) sont délivrées aux étudiants de moins de 28 ans, en se basant sur plusieurs critères tels que les revenus des parents, le nombre d’enfant à charge, de la distance domicile/établissement, du diplôme ou formation entrepris, ou encore de la nationalité. Le montant de cette bourse est relativement variable : cela peut aller de l‘exonération des droits d’inscription, jusqu’à un montant global de 5 550 € répartis sur les 10 mois de scolarité. A noter qu’en plus de cela, des suppléments peuvent venir compléter cette aide, par exemple en ce qui concerne les frais de transport.

L'aide au mérite est distribuée aux bénéficiaires de la BCS, ayant obtenu la mention "très bien" au bac. Le montant de l’aide s’élevait à 900 € pour les bacheliers 2018.

Les allocations Erasmus sont distribuées aux étudiants réalisant un stage ou une partie de leur cursus en Europe dans le cadre du programme Erasmus. Pour avoir davantage d’information sur ce programme, il ne faut pas hésiter à se renseigner auprès du service des relations internationales de son établissement dans un délai de 6 mois à 1 an à l'avance.

L'aide à la mobilité internationale est un complément accordé aux bénéficiaires de la BCS pour des études à l'étranger sur une durée de 2 à 9 mois. Le montant s’élève à 400 € par mois pour 2018-2019. Ici, l'aide est directement versée par l'établissement associé et se cumule avec l’aide au mérite.

L’allocation spécifique annuelle pour étudiant en difficulté est accordée aux étudiants totalement autonomes, dont les parents ne leur accordent plus de soutien matériel et qui ne peuvent profiter d’une bourse basée sur les critères sociaux. Les étudiants bénéficiaires concernés sont exonérés des frais d’inscription et de sécurité sociale. Cette aide est distribuée tout au long de l’année, durant 10 mois. Son montant se base sur le même système que les échelons des bourses sur critères sociaux.

Les prêts étudiants et aides supplémentaires

En parallèle à ces différentes aides et bourses, des prêts étudiants garantis par l’État, sans nécessite de caution ou de conditions de ressources, sont accordées par de multiples banques (Société générale, CIC, Crédit mutuel, les banques du groupe BPCE, le Crédit Agricole), et cela généralement dans une limite de 15 000 €.

Aussi, en parallèle de ces systèmes traditionnels, on retrouve des fondations privées qui proposent également des bourses (Giveka, Dobry-Baratz, Legs Lassence, etc.).

Note actuelle du contenu :

0/5 - 0 note(s)

Note que vous attribuez à ce contenu :