Nous contacter

20 Cours du Maréchal Joffre, 40100 Dax contact@jobphoning.com +33 9 72 55 10 92 (Lun-Ven 9h-12h 14h-18h)

Aides pour un auto-entrepreneur

Vous êtes chef d'entreprise ou travailleur indépendant ?

Rejoignez notre plateforme de mise en relation entre téléprospecteurs à domicile et entreprises !

Il existe plusieurs aides afin de faciliter la création d’entreprise, dont 3 principales : une aide de Pôle emploi, qui est en mesure de maintenir partiellement le versement des allocations d’aide au retour à l’emploi (ARE) ; une aide portant sur une exonération des charges sociales pendant 2 ans, dans le cadre de professions artisanales et commerciales ; l’ACCRE qui est envisageable selon certains critères et dédiée aux demandeurs d’emplois en situation de création ou de reprise d’entreprise.

A noter que dans certains contextes, l’ACCRE peut aboutir à une demande de NACRE.

En ce qui concerne l’ACCRE (aide aux chômeurs créateurs ou repreneurs d’entreprises), il s’agit d’une aide portant sur la création ou la reprise d’entreprise. Cette a été notamment étendue aux auto entrepreneurs depuis 2009. Aussi, depuis 2019, son application a été étendue à la totalité des créateurs ou repreneurs d’entreprises, peu importe leur situation ou activité.

Plus précisément, l’ACCRE garanti une exonération partielle ou totale des charges sociales pour les 3 premières années d’activité de la société ou de l’auto entrepreneur. Cette exonération concernant notamment les cotisations d’assurances maladie, vieillesse, veuvage, décès et maternité, ainsi que sur les allocations familiales versées aux régimes d’affiliation.

En ce qui concerne le NACRE (nouvel accompagnement pour la création ou la reprise d’entreprise), il s’agit d’un processus d’accompagnement d’au minimum 3 ans qui porte sur le lancement et la mise en place d’une création ou d’une reprise d’entreprise. Elle s’attaque notamment au montage financier, au lancement de l’activité, etc.

En complément de ces deux aides principales, on peut aussi évoquer l’ARCE (aide à la reprise ou la création d’entreprise) qui fonctionne sur le versement des allocations chômages (ARE) sous format de capital pur.