Zoom s’éloigne de la Chine, et se concentre sur l’Inde

Zoom s'éloigne de la Chine, et se concentre sur l’Inde
Vous êtes chef d’entreprise ou travailleur indépendant ?
Créer un compte gratuitement

Rejoignez notre plateforme de mise en relation entre téléprospecteurs à domicile et entreprises !

Les plus grands noms de l’industrie technologique américaine ont fait un pas vers l’Inde ces derniers mois, et Zoom leur emboîte le pas.

L’entreprise de vidéoconférence a annoncé cette semaine qu’elle triplera ses effectifs actuels dans la capitale financière de l’Inde, Mumbai, tout en établissant de nouveaux centres de données dans les centres technologiques de Bangalore et Hyderabad. L’entreprise a refusé de communiquer le nombre exact d’employés qu’elle a actuellement en Inde et le nombre de personnes qu’elle prévoit d’embaucher.

Un développement, inhérent à la stratégie de l’entreprise

« C’est la culture de Zoom d’être curieux, de chercher… des opportunités de croissance partout où elles se présentent et de rester ouvert à toute option », a déclaré le directeur général de l’entreprise, Aparna Bawa, dans une interview à CNN Business le lendemain de l’annonce.

Les plus de 700 millions d’internautes indiens, et les quelque 500 millions d’autres à venir, représentent de plus en plus un prix incontournable pour la Silicon Valley. Facebook, Google, Intel et Qualcomm ont collectivement versé plus de 16 milliards de dollars en Inde cette année afin de développer et fidéliser leur clientèle sur place.

L’expansion de Zoom est une réponse à la hausse de l’utilisation, la société affirmant que les inscriptions gratuites en Inde ont augmenté de 6700% entre janvier et avril de cette année, ce qui laisse présager un bilan financier tout autant à la hausse.

Zoom a sans doute été la vedette de la pandémie du coronavirus, avec une augmentation fulgurante de la demande pour ses services d’appel vidéo, les gens du monde entier étant obligés de travailler et de se réunir chez eux. Le nombre de participants aux réunions quotidiennes, dont Zoom se sert pour suivre l’utilisation de sa plateforme, est passé de 10 millions fin décembre à 300 millions en avril.

L’entreprise semble maintenant être à un point d’inflexion après son choc pandémique et une période de trois mois pour régler ses problèmes de sécurité et de confidentialité, et elle cherchera à maintenir cet élan tout en traçant la voie de sa croissance future par le biais d’un plan global de prospection commerciale.

Une concentration sur un marché en croissance, face aux tensions du marché chinois

Mais cela arrive alors que l’entreprise subit des pressions pour rompre ses liens avec un autre grand marché et une autre base d’employés. Les liens de longue date de Zoom avec la Chine ont causé une série de problèmes : une controverse sur le fait que certaines données étaient acheminées par des serveurs chinois l’a forcée à permettre aux utilisateurs de mieux contrôler leurs données, et l’entreprise a suscité l’indignation en fermant temporairement les comptes de certains groupes de défense des droits de l’homme à la demande du gouvernement chinois.

L’entreprise dispose également d’une main-d’œuvre importante en Chine, notamment de son département R&D qui compte plus de 700 employés. Dans son rapport annuel, l’entreprise a averti dans son argumentation commerciale que cela « pourrait nous exposer à un examen minutieux du marché concernant l’intégrité de notre solution ou les dispositifs de sécurité des données ».

Ces liens pourraient devenir un handicap à mesure que les tensions entre les États-Unis et la Chine s’accentuent, notamment en matière de technologie. L’administration Trump a mené une campagne contre la société de télécommunications chinoise Huawei, et déclare qu’elle « envisage » d’interdire l’application vidéo TikTok, qui appartient à ByteDance, une société basée en Chine. Et bien que Zoom soit une société américaine basée à San José, en Californie, ses liens avec la Chine réels et perçus font qu’elle risque d’être prise entre deux feux.

Source : CNNbusiness.com

Retour en haut