Volkswagen prévoit une hausse des coûts alors que le marché automobile est en pleine récession

Volkswagen prévoit une hausse des coûts alors que le marché automobile est en pleine récession
Vous êtes chef d’entreprise ou travailleur indépendant ?
Créer un compte gratuitement

Rejoignez notre plateforme de mise en relation entre téléprospecteurs à domicile et entreprises !

Selon Volkswagen, le coût des composants automobiles essentiels a fortement augmenté en raison du COVID-19, ce qui exerce une pression supplémentaire sur les bénéfices alors que l’industrie entre dans une profonde récession.

Le plus grand constructeur automobile du monde, qui a commencé à relancer la production à son siège de Wolfsburg la semaine dernière, a révélé que les fabricants de pièces, qui ne fonctionnent pas au maximum de leur capacité, répercutent l’augmentation des dépenses.

« Les fournisseurs ont investi dans des installations de fabrication pour de gros volumes », a déclaré au Financial Times Stefan Sommer, membre du conseil d’administration de Volkswagen chargé des achats.

Alors que des matières premières moins chères et des prix du pétrole historiquement bas pourraient compenser une grande partie de l’augmentation du prix des composants, M. Sommer a déclaré que le coût d’approvisionnement des pièces « augmenterait dans la chaîne de valeur classique ».

Des prévisions cependant hâtives

Toutefois, Stefan Sommer a ajouté qu’il était trop tôt pour dire si le coût total de la production automobile serait plus élevé sur le long terme.

Il est peu probable que les constructeurs automobiles répercutent les coûts supplémentaires sur les propositions commerciales qui seront faites aux consommateurs en période de récession, ils devront donc les absorber. Leur trésorerie et par conséquent leurs capitaux propres seront les premiers touchés en raison des fermetures d’usines mais aussi de la baisse importante du nombre de véhicules vendus.

Mardi, le Royaume-Uni a annoncé que les ventes d’avril avaient chuté de 97 % dans ce secteur. 4 321 voitures ont été immatriculées en avril au Royaume-Uni, le nombre mensuel le plus bas depuis 1946, selon les chiffres de la Société des constructeurs et des commerçants automobiles. L’année dernière, 161 064 véhicules avaient été vendus en Avril. En Espagne et en Italie, une baisse similaire a été observée.

Des fournisseurs en manque de liquidité

Les constructeurs automobiles tels que Volkswagen comptent sur des milliers de fournisseurs individuels à qui ils ont confiés une partie de leur production.

Ces fournisseurs fabriquent souvent des pièces sur mesure et sur commande, qui sont livrées aux chaînes de production dans des délais très courts.

Ces dernières années, les constructeurs ont augmenté leurs bénéfices notamment en obtenant des remises auprès de ces fournisseurs, mais M. Sommer a déclaré que ces derniers ont annoncé à Volkswagen qu’ils ne peuvent « plus offrir de réductions de prix » pour le moment pour faire face à la crise et à leurs frais fixes de fonctionnement.

« Tout le monde devra supporter les mêmes coûts, non seulement nos fournisseurs, mais aussi Volkswagen lui-même », a déclaré l’ancien ingénieur, avant d’ajouter « Si nous continuons à avoir des volumes plus faibles, les pièces seront plus chères ».

Les usines allemandes de Volkswagen dépendent de 6 500 pièces détachées provenant de toute l’Europe. La société a exprimé son inquiétude quant aux lacunes dans la chaîne d’approvisionnement, si les petits entrepreneurs ne sont pas en mesure de survivre à la crise.

La semaine dernière, le rival allemand de Volkswagen, Daimler, a également averti que si sa chaîne d’approvisionnement s’était avérée « remarquablement robuste » durant le Covid-19, il pourrait s’agir du « calme avant la tempête ».

« Beaucoup de ces entreprises ont des modèles économiques solides, mais elles n’ont tout simplement pas les liquidités nécessaires pour faire face à un arrêt prolongé », a déclaré le directeur général de Daimler, Ola Kallenius.

Cet avertissement a été lancé au moment où le plus grand fournisseur de pièces automobiles au monde, Bosch, a déclaré que l’industrie était confrontée à une énorme récession qui éclipserait le ralentissement qu’elle a connu à la suite de la crise financière de 2008.

Source utilisée : FT.com

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Retour en haut
0
Vous avez apprécié cet article ? Laissez un commentaire.x
()
x