Trump en baisse dans les sondages : l’inquiétude des Américains sur les perspectives économiques

Vous êtes à la recherche de nouveaux clients ?
Créer un compte gratuitement

Sous-traitez vos campagnes de prospection à des professionnels indépendants du secteur !

C’est la mauvaise nouvelle du jour pour Donald Trump, ses compatriotes sont inquiets vis-à-vis de sa politique économique. Du moins, c’est ce qu’indique un récent sondage qui met aussi en évidence une baisse de sa côte de popularité.

C’est tout récent, les indicateurs de l’économie mondiale n°1 semblent soulever certaines inquiétudes, notamment au niveau de l’emploi qui est actuellement l’argument majeur du président dans sa campagne pour un deuxième mandat.

Cela ne l’a tout de même pas empêché de déclarer lundi soir « Nous allons continuer à gagner, gagner, gagner », lors de son meeting à Fayetteville, en Caroline du Nord. Il a également ajouté « Nous avons, aujourd’hui, la meilleure économie dans l’histoire de notre pays, et le meilleur est encore à venir ! ».

La récente enquête du Washington Post / ABC, dévoilée mardi dernier, livre un résumé bien plus contrasté de la vision des électeurs américains sur le plan économique de leur pays. Certes 56 % des sondés estiment que l’économie est bonne ou excellente, ce résultat est tout de même en forte baisse par rapport aux 65 % relevés l’année dernière.

En parallèle, 60 % des sondés estiment que l’arrivée d’une récession au cours de l’année à venir est plutôt probable, voire très probable. Aussi, 43 % des sondés jugent que les différentes politiques et stratégie de développement commercial menées par le président Trump ont clairement augmenté les chances de récession, face à 16 % qui a contrario pensent que ce n’est absolument pas le cas, et qu’il a même réussi à éloigner le spectre d’une décroissance.

Concernant le sujet épineux des rapports avec la Chine, le constat est tout aussi sévère : 35 % des sondés pensent que sa stratégie est cohérente et efficace, contre 56 % montrent leur désaccord. Pour aller plus loin, 60 % des interrogés déclarent même être inquiet que cette guerre commerciale ne provoque une augmentation des biens de consommations premiers et fasse baisser leur pouvoir d’achat, ou encore pose des problèmes aux entreprises qui ont externalisé une partie de leur activité en Chine.

Sur ce point, les tensions entre les deux grandes puissances ont repris en intensité depuis la mise en application des droits de douanes accrus. D’ici fin 2019, Donald Trump compte même surtaxer presque la totalité des importations américaines en provenance de la Chine.

La conclusion est tout aussi cohérente, toujours selon cette même enquête du Washington Post / ABC, la côte de popularité du président est de 38 % chez les Américains en âge de voter, contre 44 % en juin dernier.

Retour en haut