Trivago vous fait voyager autrement dans un contexte de pandémie

Trivago vous fait voyager autrement dans un contexte de pandémie
Vous êtes chef d’entreprise ou travailleur indépendant ?
Créer un compte gratuitement

Rejoignez notre plateforme de mise en relation entre téléprospecteurs à domicile et entreprises !

Le site de recherche de voyages Trivago pivote au milieu de la pandémie pour réduire les coûts tout en élargissant ses horizons. Le chiffre d’affaires du premier trimestre de la société basée à Düsseldorf, en Allemagne, qui est détenue en majorité par le groupe Expedia, a chuté de 73 % par rapport à la même période en 2020. Malgré cela, le PDG Axel Hefer est optimiste quant aux perspectives de Trivago.

Une gestion financière adaptée au contexte

Dans un premier temps, l’équipe dirigeante a procédé à des coupes stratégiques dans son budget, tout en traçant les moyens de se développer sur un marché du voyage modifié. « Nous avons réalisé très tôt que ce ne serait pas seulement quelques mois, mais quelque chose qui durerait plus longtemps », a déclaré Axel Hefer, ajoutant que l’entreprise s’est restructurée en avril 2020 et a réduit sa base de coûts, ce qui, selon lui, a stabilisé l’entreprise et amélioré le flux de trésorerie.

En effet, Trivago a réduit sa perte d’exploitation du premier trimestre à 8,9 millions d’euros, contre 215,3 millions un an plus tôt, soit une amélioration de 96 %. « Du côté de la trésorerie, nous sommes en très bonne situation », a déclaré M. Hefer. De ce fait, il a déclaré que Trivago n’a pas besoin de générer beaucoup de bénéfices immédiatement et qu’il peut se concentrer sur les projets stratégiques qu’il souhaite promouvoir.

Trivago a principalement fonctionné comme un outil de recherche de réservation d’hôtel en ligne qui fonctionne sous le modèle d’un comparateur. Il compile les tarifs et autres informations sur l’hébergement provenant de sites comme Hotels.com et Priceline, ainsi que de chaînes d’hôtels et d’agences de voyage en ligne, pour que les utilisateurs puissent les comparer.

Le voyage local s’impose comme une nouvelle tendance

En avril, il a annoncé un partenariat avec la division Musement du groupe TUI pour alimenter une nouvelle fonction de réservation d’activités sur son site. Cet accord donne accès à 55 000 excursions, activités et attractions aux utilisateurs dans ses principaux pays d’implantation.

La société a ensuite lancé Trivago Weekend aux États-Unis et au Royaume-Uni. Ce nouveau produit propose des hébergements et des expériences à proximité du domicile des utilisateurs, « en réponse directe aux restrictions de voyage causées par la pandémie », selon la société.

Par exemple, M. Hefer a déclaré que les clients d’Angleterre pourraient se voir proposer des produits de voyage dans des endroits moins fréquentés, plutôt que dans la ville très visitée de Londres ou dans des destinations plus éloignées en Europe, en Asie ou en Amérique. Ce lancement fait suite à l’acquisition par Trivago de Weekend.com en janvier. « Cette tendance au voyage local va perdurer », a-t-il assuré. « À long terme, sur cinq à dix ans, ces choses ont tendance à s’égaliser et à revenir à la normale, mais cela prendra un certain temps. »

Trivago prévoit un été très fort, mais que les voyages internationaux suivront une reprise plus rapide que le reste de l’industrie, selon M. Hefer. En attendant, il y a une chance que l’entreprise puisse aider à construire un nouveau marché, et en tirer profit, alors que les destinations moins visitées s’adaptent pour répondre à la nouvelle demande.

« C’est une grande opportunité car, une fois que vous avez amélioré cette nouvelle offre avec un volume supplémentaire, vous pourriez même être en mesure de capter de façon permanente une plus grande demande », a déclaré M. Hefer, soulignant le dilemme classique de la poule ou de l’œuf auquel sont confrontées les petites destinations. « Les destinations qui utilisent bien cette opportunité peuvent améliorer leur compétitivité. »

Trivago a d’autres innovations en préparation. Axel Hefer a déclaré vouloir augmenter le nombre de « points de contact » avec les utilisateurs, les engager davantage grâce à des fonctionnalités supplémentaires du site et essayer de nouvelles idées marketing.

« La direction fondamentale que nous prenons est que la seule opportunité stratégique clé pour les entreprises de voyage est de rester pertinent au moment où les clients ne voyagent pas. L’objectif principal de la pandémie, pour nous, a été de nous préparer à une poussée dans cette direction. »

Source : CNBC.com

Retour en haut