Selon Donald Trump, les anciens dirigeants américains sont aussi responsables de la guerre commerciale avec la Chine

Selon Donald Trump, les anciens dirigeants américains sont aussi responsables de la guerre commerciale avec la Chine
Vous êtes chef d’entreprise ou travailleur indépendant ?
Créer un compte gratuitement

Rejoignez notre plateforme de mise en relation entre téléprospecteurs à domicile et entreprises !

Le président Donald Trump a une nouvelle fois attaqué la Chine au sujet de sa politique commerciale mondiale, qualifiant cette nation de « tricheurs », bien qu’il ait également blâmé les anciens dirigeants américains car selon  lui ce sont eux les responsables de cette situation.

Donald Trump l’a déclaré ce mardi à The Economic Club of New York, depuis que la Chine est rentrée dans l’OMC en 2001, aucun autre État n’a aussi bien manipulé et profité des États-Unis.

De telles remarques brisent une certaine période de paix entre les deux nations, qui ont pourtant cherché à finaliser la première phase d’un accord commercial qui permettrait d’alléger certaines tarifications douanières actuellement en place.

Les détails d’un accord potentiel restent ainsi flous, les États-Unis préconisant une plus grande ouverture des marchés et l’élimination du vol de propriété intellectuelle, tandis que la Chine veut que Washington réduise de quelque 250 milliards de dollars les tarifs imposés depuis le début de cette guerre commerciale.

Ses prédécesseurs en cause

Cependant, plutôt que de blâmer directement la Chine, Trump a préféré s’attaquer aux précédents présidents des États-Unis qui ont négocié des accords commerciaux avec la Chine. Selon lui, ce sont eux qui ont joué le rôle de commerciaux pour la Chine et lui ont permis de manipuler le contenu de ces accords commerciaux, provoquant des conséquences néfastes sur l’économie américaine et sur son marché de l’emploi.

Le président a également fait référence à un de ses discours précédents au cours duquel il aurait vivement critiqué le Chine pour ses multiples pratiques commerciales abusives envers les États-Unis. Il a notamment déclaré que selon lui, la situation ne pouvait plus durer, qu’il fallait notamment blâmer la Chine mais qu’il s’était rendu compte qu’elle n’était pas la seule source du problème.

L’Union Européenne également épinglée

La Chine ainsi que les anciens dirigeants évoqués n’ont pas été les seuls à recevoir les critiques du président Trump. En effet, il en a profité pour également pointer du doigt l’Union Européenne pour ses pratiques commerciales déloyales envers les États-Unis.

Il a notamment affirmé que de multiples pays imposent aux Américains des droits de douane extraordinairement élevés ou créent des barrières commerciales impossibles à franchi. Selon lui, ces barrières commerciales sont même bien plus sévères que celles de la Chine.

Retour en haut