Salesforce met fin aux horaires fixes pour ses employés

Salesforce met fin aux horaires fixes pour ses employés
Vous êtes chef d’entreprise ou travailleur indépendant ?
Créer un compte gratuitement

Rejoignez notre plateforme de mise en relation entre téléprospecteurs à domicile et entreprises !

La société de cloud computing Salesforce se joint à d’autres géants technologiques de la Silicon Valley pour annoncer un changement substantiel dans la manière dont elle permet à ses employés de travailler. Dans un billet publié mardi, l’entreprise affirme que le « jour de travail de 9h à 17h est mort » et qu’elle permettra aux employés de choisir l’une des trois catégories qui déterminent la fréquence de jours passés aux bureaux, du moins s’ils y retournent un jour.

Laisser le choix à l’employé

Salesforce donnera également aux employés une plus grande liberté de choisir comment organiser leurs horaires quotidiens. L’entreprise rejoint ainsi d’autres géants technologiques comme Facebook et Microsoft qui ont annoncé des politiques permanentes de travail à domicile en réponse à la pandémie de coronavirus.

« Alors que nous entrons dans une nouvelle année, nous devons continuer à aller de l’avant avec agilité, créativité et un esprit de nouveauté – et cela inclut la façon dont nous développons notre culture d’entreprise. Un espace de travail immersif ne se limite plus à un bureau dans nos buildings ; la journée de travail de 9 à 17 heures est morte ; et l’expérience des employés ne se limite plus à des tables de ping-pong et à des en-cas », écrit Brent Hyder, directeur du personnel de Salesforce.

« Dans notre monde toujours en mouvement et toujours connecté, il n’est plus logique d’attendre des employés qu’ils travaillent huit heures par jour et qu’ils fassent leur travail avec succès », ajoute M. Hyder. « Que vous ayez une équipe mondiale à gérer à travers les fuseaux horaires, un rôle basé sur des projets qui est plus ou moins occupé selon la saison, ou que vous deviez simplement équilibrer les obligations personnelles et professionnelles tout au long de la journée, les travailleurs ont besoin de flexibilité pour réussir ».

M. Hyder cite le fait d’aller chercher de jeunes enfants à l’école ou de s’occuper de membres de la famille malades comme raisons pour lesquelles un employé ne devrait pas être tenu de se présenter au travail avec un horaire strict de huit heures chaque jour. Il souligne également que la suppression des exigences strictes au bureau permettra à Salesforce d’étendre son recrutement de nouveaux employés au-delà des centres urbains coûteux où se trouvent leurs principaux bureaux.

Horaires flexibles et présence physique optionnelle

Dans un billet, Brent Hyder définit les trois différentes catégories de travail comme suit : flexible, entièrement à distance et au bureau. Le travail flexible signifie que l’on se rend au bureau un à trois jours par semaine et généralement uniquement pour « la collaboration en équipe, les réunions avec les clients et les présentations », et Salesforce s’attend à ce que la plupart de ses employés entrent dans cette catégorie.

La plupart des employés de Salesforce appartiennent à la seconde catégorie, celle du travail totalement à distance. Ils ne viennent jamais au bureau, sauf dans de très rares cas ou pour des événements liés au travail.

Enfin les employés basés au bureau seront « la plus petite population de notre main-d’œuvre », dit M. Hyder, et constitueront les employés dont le rôle exige qu’ils soient au bureau quatre à cinq jours par semaine.

« Nos employés sont les architectes de cette stratégie, et la flexibilité sera la clé de l’avenir », écrit M. Hyder. « Il est de notre responsabilité en tant qu’employeurs de donner à nos employés les moyens de faire le travail pendant l’horaire qui leur convient le mieux, à eux et à leurs équipes, et de leur offrir des options flexibles pour les rendre encore plus productifs ».

Offrir le choix à son employé est certainement la meilleure solution de management pour impliquer ses équipes. Si des géants technologiques tels que Salesforce ou Microsoft démocratisent la flexibilité des horaires de travail en proposant des solutions alternatives à domicile, nul doute que cette tendance devrait s’affirmer dans les prochaines années.

Source : Theverge.com

Retour en haut