Nvidia dépasse ses prévisions, mais les performances de ses data centers restent inchangées

Nvidia dépasse ses prévisions, mais les performances de ses data centers restent inchangées
Vous êtes chef d’entreprise ou travailleur indépendant ?
Créer un compte gratuitement

Rejoignez notre plateforme de mise en relation entre téléprospecteurs à domicile et entreprises !

Hier, Nvidia a annoncé des ventes du troisième trimestre supérieures aux prévisions faites, mais les résultats de l’activité des data center de la star montante de l’industrie des semi-conducteurs ont déçu certains investisseurs, mettant la pression sur les actions.

La société, dont la capitalisation boursière a éclipsé celle d’Intel, a également dépassé les attentes de Wall Street pour le deuxième trimestre.

Malgré tout, les résultats ont fait chuter les actions de 1,5 % après la cloche. Avant la fermeture du marché mercredi, les actions de Nvidia avaient gagné plus de 185% au cours de l’année dernière et avec une valorisation d’environ 53 fois les bénéfices attendus pour les 12 prochains mois.

Des résultats plus positifs que prévus

Nvidia a déclaré qu’elle s’attendait à des revenus de 4,40 milliards de dollars au troisième trimestre, plus ou moins 2 %, par rapport aux estimations des analystes, estimations à hauteur de 3,97 milliards de dollars, selon les données IBES de Refinitiv.

Le segment des data centers de la société a rapporté des revenus de 1,75 milliard de dollars au deuxième trimestre, contre 1,71 milliard de dollars selon les données de FactSet.

Nvidia a déclaré que Mellanox, la société israélienne de puces de réseautage qu’elle a acquise pour 7 milliards de dollars cette année, a contribué à 30% des ventes du segment des data center en charge de gestion de base de données.

Stacy Rasgon, une analyste de Bernstein, a déclaré que ce chiffre impliquait que les puces des data centers de Nvidia n’ont augmenté que de 6% par trimestre, ce qui peut avoir été inférieur à ce que certains investisseurs aux attentes très élevées avaient espéré.

Des résultats en demi-teinte face au nouveau planning des expéditions

Dans un entretien avec Reuters, le directeur général et co-fondateur Jensen Huang a déclaré que la société expédiait ses nouveaux produits de data centers aussi vite que possible après les avoir introduits et avoir commencé les expéditions au deuxième trimestre, un processus qui, par le passé, s’étalait sur plusieurs trimestres. Le but étant de continuer à fidéliser ses clients face à la concurrence solide, notamment de la part d’Intel.

« Nous allons faire beaucoup plus au prochain trimestre. Nous allons en faire beaucoup plus le trimestre suivant », a-t-il déclaré. « Nous allons accélérer le rythme au cours de la deuxième moitié de cette année, et cela va nous donner un nouvel élan ».

Le secteur des jeux de Nvidia a enregistré des revenus de 1,65 milliard de dollars, battant les estimations de FactSet de 1,41 milliard de dollars.

Les revenus ont augmenté de près de 50 % pour atteindre 3,87 milliards de dollars au cours du deuxième trimestre qui s’est terminé le 26 juillet, a déclaré Nvidia, au-dessus des estimations de 3,65 milliards de dollars de Refinitiv IBES.

Quant au revenu net, il a atteint 622 millions de dollars, soit 0,99 $ par action, au cours du trimestre, contre 552 millions de dollars, soit 0,90 $ par action, un an plus tôt.

Sur une base ajustée, la société a gagné 2,18 dollars par action au cours du trimestre, contre 1,97 dollar par action selon les estimations des analystes.

Un pari historique qui porte désormais ses fruits

Nvidia était autrefois surtout connue pour ses puces qui permettaient aux graphismes des jeux vidéo de paraître plus réalistes et d’améliorer l’expérience client des gamers. Mais il y a plus d’une décennie, en pleine Grande Récession, Huang a fait un pari important sur l’essor des applications d’intelligence artificielle telles que la reconnaissance d’images ou le traitement du langage naturel qui permet de tout faire, du développement de véhicules autonomes aux assistants vocaux.

L’essor de ces technologies a contribué à faire de Nvidia la plus grande entreprise américaine de puces électroniques en termes de capitalisation boursière en juillet, lorsqu’elle a dépassé Intel, qui a longtemps dominé les puces destinées aux ordinateurs personnels et aux data centers.

Au cours des dernières semaines, les actions d’Intel ont chuté de près de 20 % alors que la société est précisément en situation tendue dans ses activités de fabrication de puces tandis que les actions de Nvidia ont continué à augmenter, laissant Nvidia avec une capitalisation boursière de 301,6 milliards de dollars avant la fermeture des marchés mercredi, contre 206,9 milliards de dollars pour Intel.

Source : Reuters.com

Retour en haut