Morgan Stanley conclut un accord de 13 milliards de dollars pour acquérir E-Trade

Morgan Stanley conclut un accord de 13 milliards de dollars pour acquérir E-Trade
Vous êtes chef d’entreprise ou travailleur indépendant ?
Créer un compte gratuitement

Rejoignez notre plateforme de mise en relation entre téléprospecteurs à domicile et entreprises !

La banque d’investissement de Wall Street Morgan Stanley va acquérir E-Trade pour 13 milliards de dollars, une nouvelle opération de rachat qui consolide le marché du courtage.

Morgan Stanley chute mais E-Trade grimpe

Morgan Stanley paiera 58,74 dollars par action E-Trade dans le cadre d’une transaction qui réunira 3,1 milliards de dollars d’actifs de clients. Les actions de Morgan Stanley ont chuté de plus de 4 % dans les opérations de pré-ouverture. Les actions E-Trade ont bondi d’environ 23 % pour atteindre 55,16 dollars par action, soit une forte valorisation de la société.

« E-Trade représente une opportunité de croissance extraordinaire pour notre activité de gestion de patrimoine et un bond en avant dans notre stratégie », a déclaré James Gorman, président et PDG de Morgan Stanley, dans un communiqué de presse. Il a ensuite insisté sur les bénéfices de la stratégie de pluriactivité lancée par la banque depuis quelques années : « En outre, cela poursuit la transition de notre firme, qui a duré dix ans, vers un mix d’activités plus léger au niveau du bilan, en mettant l’accent sur des sources de revenus plus durables ».

Un secteur du courtage à escompte pourtant sous pression

L’accord, qui devrait être conclu au quatrième trimestre 2020, fait suite à l’achat de la totalité des actions de TD Ameritrade par Charles Schwab, pour 26 milliards de dollars l’an dernier.

Au moment de cette transaction, les analystes ont spéculé qu’E-Trade pourrait être le prochain à trouver un partenaire, car le secteur du courtage à escompte est confronté à des pressions croissantes sur les marges en raison des opérations à commission zéro. Après que Schwab soit devenu le premier acteur majeur à abandonner les commissions en ligne en octobre dernier, les concurrents ont été contraints de suivre, Fidelity et E-trade faisant des annonces similaires peu de temps après.

E-Trade constitue une cible d’acquisition intéressante pour une banque qui se lance dans le financement à la consommation, étant donné la très forte base de dépôts d’E-Trade, qui génère environ 56 milliards de dollars de dépôts chaque année.

L’activité de dépôt apportera « des avantages financiers significatifs à Morgan Stanley », a déclaré cette dernière, sans même évoquer l’outil de prospection considérable que représente E-Trade pour la banque.

Le PDG d’E-Trade, Mike Pizzi, rejoindra Morgan Stanley et continuera à diriger l’entreprise et l’intégration au sein de la franchise Morgan Stanley.

Sources utilisées : CNBC.com et morganstanley.com

Retour en haut