MasterCard changera de PDG dès le 1er janvier 2021

MasterCard changera de PDG dès le 1er janvier 2021
Vous êtes chef d’entreprise ou travailleur indépendant ?
Créer un compte gratuitement

Rejoignez notre plateforme de mise en relation entre téléprospecteurs à domicile et entreprises !

MasterCard a annoncé qu’Ajay Banga quittera son poste de directeur général au début de l’année 2021 pour devenir président exécutif, parmi une série de changements à la direction de l’entreprise américaine de retrait et paiement.

Le chef de produit du groupe, Michael Miebach, deviendra directeur général le 1er janvier prochain, le jour même où le président sortant, Richard Haythornthwaite, quittera lui aussi son poste.

Des perspectives financières revues à la baisse

Les annonces de la direction interviennent moins de 12 heures après que la société ait réduit ses perspectives financières.

MasterCard revoit ainsi à la baisse ses prévisions de croissance trimestrielle depuis maintenant trois semaines, la propagation du coronavirus freinant les voyages internationaux et impactant la valorisation de certaines entreprises du secteur, bien que les dirigeants de ces sociétés espéraient être immunisés.

La société a déclaré qu’elle réduisait de 2 à 3 pourcents ses prévisions faites lors d’une conférence téléphonique sur les bénéfices le 29 janvier. Cela se traduit par une croissance de 9 à 10 % sur une base neutre en termes de devises, hors acquisitions, a-t-elle déclaré lundi. Les actions de MasterCard et de Visa ont par conséquent chuté en dehors des heures d’ouverture.

Un candidat crédible pour diriger le groupe

Dans le cadre de cette transition au niveau de la direction de MasterCard, M. Miebach, qui travaille pour cette société depuis 10 ans, deviendra président du groupe le 1er mars et supervisera les ventes, les produits marketing et les organisations technologiques, a déclaré la société dans un communiqué mardi matin.

M. Miebach a occupé des postes de direction en Europe, au Moyen-Orient, en Afrique et aux États-Unis dans les domaines des paiements, des services bancaires et de la technologie. Il semble donc tout à fait crédible pour continuer à valoriser cette société coopérative à travers le monde.

« Il a fait ses preuves en matière de création de produits et de gestion d’entreprises à l’échelle mondiale », a déclaré M. Banga à propos de son successeur, ajoutant : « C’est aussi un visionnaire qui a lancé une grande partie du travail qui sous-tend notre parcours d’inclusion financière ».

Les actions ont baissé de 2,7% durant la pré-ouverture du marché mardi matin, les investisseurs continuant à traiter la baisse des bénéfices de la session précédente, qui a été prononcée après la fermeture.

Source utilisée : FT.com

Retour en haut