Malgré une activité rentable Nike réduit ses effectifs

Malgré une activité rentable Nike réduit ses effectifs
Vous êtes chef d’entreprise ou travailleur indépendant ?
Créer un compte gratuitement

Rejoignez notre plateforme de mise en relation entre téléprospecteurs à domicile et entreprises !

Les résultats du troisième trimestre publiés par Nike jeudi après-midi étaient mitigés : des résultats globaux inférieurs aux objectifs fixés mais une logique augmentation spectaculaire des ventes numériques. Mais ces résultats en apparence positifs en cette période de crise mondiale ont rapidement été ternis lorsque, quelques heures plus tard, on a appris que la société avait également procédé à une série de licenciements.

Une restructuration qui ne perturbe pas la machine Nike

Les licenciements n’ont pas été mentionnés dans le communiqué sur les résultats de la société, mais un journal local, The Oregonian, a rapporté environ cinq heures après les annonces financières que Nike a institué un nombre non spécifié de licenciements récents dans le but de construire une société simplifiée et plus agile. Ces dernières réductions s’ajoutent aux mesures annoncées par la société l’année dernière pour supprimer 700 employés de sa masse salariale.

Pour le trimestre, Nike a vu ses ventes totales passer à 10,36 milliards de dollars, contre 10,1 milliards de dollars un an plus tôt. Bien que ce chiffre soit inférieur aux 11,02 milliards de dollars prévus par les analystes, il ne s’agit pas d’une performance horrible compte tenu de l’agitation du secteur de la vente au détail, stimulée par le coronavirus. L’équipementier sportif a déclaré dans un communiqué que ses « revenus ont été affectés par les perturbations liées à la pandémie de Covid-19 ».

Heureusement, avant que la pandémie ne change le monde en général, la société basée à Beaverton, dans l’Oregon, avait commencé à renforcer son activité de vente directe aux consommateurs. Par conséquent, l’arrêt de la vente au détail dans les boutiques physiques gérées par des tiers n’a pas entamé l’armure de Nike. Nike Direct – qui exploite à la fois des points de vente numériques et un réseau de magasins appartenant à la société – a enregistré une hausse de 20 % de ses ventes, qui ont atteint 4 milliards de dollars. Ses opérations numériques à elles seules ont vu leurs revenus grimper de 59 %.

« L’élan de la marque Nike est plus fort que jamais et nous conduisons une croissance ciblée sur nos plus grandes opportunités », a déclaré Matt Friend, directeur financier de Nike, dans un communiqué. « Nous continuons à voir la valeur d’une stratégie plus directe, axée sur le numérique, alimentant un potentiel encore plus grand pour Nike à long terme. »

Pourtant, l’entreprise est confrontée à des défis alors qu’elle tente de rebondir après une année 2020 difficile.

Le chiffre d’affaires en Amérique du Nord a chuté de 10 %, Nike souffrant des mêmes problèmes de chaîne d’approvisionnement – de la congestion des ports américains à la pénurie mondiale de conteneurs – que les autres multinationales. En outre, les ventes au détail en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique ont connu un déclin, environ 45 % des magasins appartenant à Nike ayant subi des fermetures obligatoires COVID-19 au cours des deux derniers mois du trimestre. Actuellement, environ 65 % des magasins Nike en Europe sont ouverts et la plupart fonctionnent selon des horaires réduits.

Dans l’ensemble, Nike a déclaré une marge nette de 1,4 milliard de dollars, contre 847 millions de dollars il y a un an.

Nike a également annoncé qu’elle reprendrait ses rachats d’actions après avoir interrompu son programme de rachat d’actions en mars dernier afin de « maximiser les liquidités pendant la pandémie de COVID-19 ». Avant la suspension temporaire du programme de rachat d’actions, un total de 45,2 millions d’actions avait été racheté dans le cadre du programme pour un montant d’environ 4 milliards de dollars.

Source : Foxbusiness.com

Retour en haut