L’usine Michelin de La Roche-sur-Yon ferme : des centaines de salariés impliqués

Vous êtes à la recherche de nouveaux clients ?
Créer un compte gratuitement

Sous-traitez vos campagnes de prospection à des professionnels indépendants du secteur !

Le groupe Michelin l’a annoncé ce jeudi matin, il compte fermer son usine de La Roche-sur-Yon. C’est ainsi qu’après des mois de baisse d’activité et d’inquiétude justifiée que plus de 600 salariés vont se retrouver sans emploi avant fin 2020.

Cette usine était la dernière sur le territoire Français à encore assurer la production de pneus de poids-lourds. C’est dans ce contexte que les 619 employés de l’usine ont été réunis sur le site ce jeudi 10 octobre à 9 h, heure à laquelle la direction leur a annoncé cette terrible nouvelle.

Une telle annonce était particulièrement redoutée par l’ensemble des salariés qui étaient dans un état d’angoisse permanent depuis déjà quelques mois. En effet, le personnel était dans l’attente d’une quelconque communication du groupe sur leur avenir, le PDG du groupe ayant même précisé il y a quelques jours que la situation de ce site de production lui semblait très inquiétante.

Un marché ultra-concurrentiel

Comme la plupart des marchés à l’heure actuelle, le secteur du pneu poids-lourd est désormais un milieu d’activité hyper concurrentiel où l’ultra compétitivité est un facteur déterminant dans la survie des sociétés. C’est à cette réalité que se confronte le site de La Roche-sur-Yon, celui-ci étant considérablement impacté par les difficultés d’un tel marché et de son ultra compétitivité inhérente.

Ainsi, la production de l’usine est en chute libre depuis plusieurs mois et les différentes stratégies et études mises en place au cours des dernières années pour relancer l’attractivité commerciale de l’usine n’y ont rien changé. Tous ces efforts menés par la direction et les employés n’ont fait que repousser l’inévitable.

Une volonté d’accompagner le personnel concerné

Le groupe Michelin a profité d’un communiqué pour exprimer sa volonté d’accompagner ses employés. Ainsi, il laissera la possibilité à chacun de ses salariés de rester au sein de la société, tout en proposant aux syndicats de lancer des phases de négociations le plus tôt possible.

En parallèle, le groupe ne veut pas abandonner cette usine et souhaite lancer une transformation considérable de ce site de production dans le cadre de ce qu’il appelle « une initiative ambitieuse ».

Copyright de l’image utilisée : michelinmedia.com

Retour en haut