L’industrie hôtelière réduit son personnel pour réaliser des économies

L'industrie hôtelière réduit son personnel pour réaliser des économies
Vous êtes chef d’entreprise ou travailleur indépendant ?
Créer un compte gratuitement

Rejoignez notre plateforme de mise en relation entre téléprospecteurs à domicile et entreprises !

Alors que les voyages touristiques rouvrent progressivement, ils sont confrontés à une industrie hôtelière qui a subi des transformations spectaculaires et qui pourrait ne jamais retrouver son modèle économique d’avant la pandémie. Certains établissements, en particulier dans les régions axées sur les loisirs, se démènent pour trouver suffisamment de travailleurs pour assurer l’animation de leurs établissements. Beaucoup d’autres, en revanche, n’ont pas encore rappelé tous leurs employés dans un contexte de crise persistante du tourisme.

Réduire les services en accord avec la clientèle

Selon les analystes, les hôtels se demandent si leurs clients sont prêts à accepter moins de services qu’auparavant, comme le nettoyage quotidien des chambres et les petits déjeuners copieux, ce qui pourrait se traduire par une réduction du personnel hôtelier dans les années suivant la pandémie.

Les dirigeants de marques hôtelières telles que Hilton, Park et Host ont de plus en plus vanté les économies et l’efficacité accrue résultant de la réduction des coûts de la main-d’œuvre sur des services tels que le nettoyage dans des appels et des présentations aux investisseurs depuis que l’économie a commencé à se redresser l’année dernière. Un paradoxe dans un contexte où les mesures sanitaires ont pris une place prépondérante dans la vie des entreprises.

« Le travail que nous faisons en ce moment dans chacune de nos marques a pour but d’en faire des entreprises à marge plus élevée et de créer plus d’efficacité dans le travail, en particulier dans les domaines de l’entretien ménager, de la restauration et d’autres secteurs », a déclaré Chris Nassetta, directeur général de Hilton, aux investisseurs en février. « Lorsque nous sortirons de la crise, ces activités seront à plus forte marge et nécessiteront moins de main-d’œuvre qu’avant la crise. »

Ce n’est que l’une des nombreuses façons dont les entreprises s’adaptent à l’année difficile de la pandémie en trouvant des moyens de fonctionner avec moins de travailleurs. Des analystes comme Michael Bellisario, de la société financière Robert W. Baird & Co. ont déclaré que de nombreux hôtels envisageaient de réduire de façon permanente des services comme le nettoyage et les petits-déjeuners gratuits, ainsi que d’autres réductions.

Les travailleurs et syndicats manifestent leur inquiétude

Comme beaucoup de changements opérés par les entreprises, les consommateurs et les travailleurs, la pandémie a permis aux hôtels de tester le marché pour voir à quoi pourrait ressembler un avenir avec moins d’offres de ces services coûteux.

« Les propriétaires et les exploitants profitent de la pandémie et de l’occasion pour réduire les coûts et changer définitivement, ou du moins temporairement, le modèle d’exploitation, car c’était déjà un problème », a-t-il déclaré.

Les enquêtes menées pendant la pandémie ont montré que les clients préféraient en grande majorité la suspension du nettoyage quotidien des chambres.

Au fur et à mesure que les gens se sentent plus à l’aise pour voyager et que les affaires reprennent, les propriétaires et les exploitants ont simplement dit : « Oui, faisons en sorte que ce soit facultatif », a déclaré M. Bellisario. Mais l’abandon du nettoyage quotidien des chambres a suscité l’inquiétude des travailleurs et des dirigeants syndicaux, qui craignent que cela ne se traduise par une réduction des emplois et des heures de travail, alors que le secteur du travail de l’industrie du voyage se remet d’une année brutale. Si cette réduction du personnel se généralise bel et bien dans le secteur de l’hôtellerie, ce sont des milliers de travailleurs qui devront rebondir pour subvenir à leurs besoins.

Le porte-parole de Hilton, Nigel Glennie, a déclaré que les niveaux de personnel individuels sont décidés d’un hôtel à l’autre, mais a déclaré que le défi n° 1 auquel est confronté le secteur est de trouver des travailleurs qualifiés.

« Bien qu’il existe de nombreux chemins vers la reprise, la seule chose dont nous sommes sûrs est que Hilton est une entreprise de personnes au service de personnes », a-t-il déclaré dans un communiqué. « Même si nous travaillons avec notre communauté de propriétaires pour gérer les coûts de fonctionnement d’un hôtel, nous chercherons et répondrons aux commentaires des clients d’une manière qui maintient les normes élevées d’hospitalité attendues de Hilton. »

Source : Washingtonpost.com

Retour en haut