Les entreprises américaines peuvent désormais travailler avec Huawei sur les normes 5G

Les entreprises américaines peuvent désormais travailler avec Huawei sur les normes 5G
Vous êtes chef d’entreprise ou travailleur indépendant ?
Créer un compte gratuitement

Rejoignez notre plateforme de mise en relation entre téléprospecteurs à domicile et entreprises !

Ce changement est important car il implique que les sociétés américaines pourront prendre part à la définition de ce qu’on appelle les normes, qui sont des spécifications et des règles régissant le fonctionnement de technologies critiques.

Huawei s’est retrouvé inclus dans une liste noire américaine appelée « Entity List » en mai 2019. Les entreprises américaines ne pouvaient pas faire affaire avec le géant chinois des TIC et devaient obtenir des licences pour lui vendre des produits ou des services.

Le département d’État en charge du commerce a assoupli cette règle, en précisant que les sociétés américaines ont la possibilité de collaborer avec Huawei dans les organismes de normalisation.

Le Conseil de l’industrie des technologies de l’information (ITI), un organisme mondial de commerce des technologies, a salué cette initiative.

« Il est exceptionnellement primordial pour les sociétés américaines d’être à la table des négociations. Être forcé d’abandonner leur position à la table à des structures comme Huawei n’était dans l’intérêt de personne, sauf des Chinois », a déclaré Naomi Wilson, directrice principale de la politique pour l’Asie à l’ITI.

Les technologies actuelles sont toutes normalisées

Si nous pouvons voyager librement dans le monde entier et utiliser le Wi-Fi dans la majorité des lieux dans lesquels nous nous trouvons, c’est suite au fait que les organismes industriels ont « brainstormé » pour créer une certaine normalisation globale liée à cette technologie. Il s’agit notamment de spécifications techniques qui expliquent en quoi une technologie précise fonctionne et permet à différents appareils ou systèmes du monde entier de fonctionner ensemble.

Les entreprises technologiques américaines et européennes ont joué un rôle clé dans l’établissement de ces normes technologiques pour la dernière génération de technologies qui ont vu le jour. Mais aujourd’hui, de nouvelles technologies émergent, telles que l’internet mobile de nouvelle génération connu sous le nom de 5G et les véhicules autonomes. Il est désormais nécessaire de déterminer qui doit définir ces normes.

La Chine a clairement énoncé ses ambitions et ses objectifs opérationnels : non seulement elle veut créer ses normes spécifiques nationales, mais elle veut aussi pousser son implication au niveau international.

CNBC a fait état d’un plan appelé « China Standards 2035 », un plan ambitieux sur 15 ans qui définira les objectifs de Pékin pour établir les normes mondiales pour la prochaine génération de technologies. Cela a suscité quelques inquiétudes quant à l’influence croissante de la Chine sur la scène technologique mondiale.

Huawei sera un acteur d’une grande partie de ce plan étant donné sa présence dans de nombreux domaines allant des télécommunications aux téléphones mobiles et au cloud computing (informatique en nuage en français).

Une compétitivité qui s’annonce forte sur ce marché

Sans la participation des entreprises américaines à l’établissement des normes, on craint que les entreprises technologiques américaines ne perdent leur compétitivité et ne puissent pas élaborer des propositions commerciales pertinentes sur ce futur marché d’envergure.

Le ministère du Commerce lui-même a reconnu l’importance des entreprises américaines dans la définition des normes pour l’avenir ainsi que pour leur développement commercial.

« La participation et le leadership des États-Unis dans l’établissement de normes influencent l’avenir de la 5G, des véhicules autonomes, de l’intelligence artificielle et d’autres technologies de pointe », a-t-il déclaré.

Source utilisée : CNBC.com

Retour en haut