Le zéro déchet : une solution environnementale et économique

Le zéro déchet : une solution environnementale et économique
Vous êtes chef d’entreprise ou travailleur indépendant ?
Créer un compte gratuitement

Rejoignez notre plateforme de mise en relation entre téléprospecteurs à domicile et entreprises !

Le zéro déchet représente à la fois une pratique et un but pragmatique et visionnaire. Son objectif est d’amener la population à se positionner sur les cycles naturels durables, au sein desquels les matériaux mis au rebut deviennent de véritables ressources que d’autres peuvent utiliser.

L’expression zéro déchet se traduit par imaginer, produire et gérer des produits dans un objectif de réduction du volume et de la toxicité des déchets et des matériaux, tout en conservant et récupérant la totalité des ressources, sans se retrouver à devoir les brûler ou les enterrer.

Une solution avant tout bénéfique pour l’environnement

Le principe « zéro déchet » réduit notre impact sur le climat. Ces principes de réduction, de réutilisation et de recyclage peuvent constituer un élément clé d’une stratégie de lutte contre le changement climatique visant à réduire nos émissions de gaz à effet de serre.

La United States Environmental Protection Agency a estimé qu’environ 42 % de toutes les émissions de gaz à effet de serre sont dues à la production et à l’utilisation de biens, y compris les aliments, les produits et les emballages. Le fait de réduire les volumes, de réutiliser le plus possible et de recycler plus largement permet donc de conserver cette énergie et de réduire considérablement nos émissions de carbone.

Une approche zéro déchet permet également de conserver les ressources naturelles et de diminuer drastiquement la pollution due à l’extraction, à la production et à l’élimination. Le fait de moins produire tout en réutilisant davantage signifie à la fois que moins de produits sont fabriqués et que les consommateurs achètent moins car les produits sont conçus pour durer plus longtemps.

Le recyclage permet d’éviter la mise en décharge et l’incinération des déchets et fournit aux fabricants des matières recyclées plutôt que des matières premières pour fabriquer de nouveaux produits. On peut notamment considérer cela comme une logique de management solidaire global et unifié.

Le zéro déchet a également des avantages économiques

L’argumentaire commercial soutenant le zéro déchet est percutant et efficace, car il soutient une économie circulaire locale et crée des emplois. Au sein de cette économie circulaire, les déchets produits par une personne constituent une ressource pour d’autres personnes. Les emplois verts sont développés, étant donné que ces ressources circulent au sein de l’économie en tant que telle au lieu d’être à usage unique et d’être éliminées et/ou détruites. Des initiatives commerçantes sont ainsi développées dans cette même logique de recyclage, c’est le cas de la boutique zéro déchet hilloo environnement qui continue à se développer en cette période économique difficile.

Les infrastructures et opérations de recyclage, de compostage et de réacheminement de ressources créent en moyenne dix fois plus d’emplois que leur simple élimination. Des emplois sont ainsi créés dans la récupération des déchets et le traitement des matériaux recyclables, ainsi que dans le traitement des déchets par les recycleurs locaux, les déchetteries et les structures de compostage.

D’un point de vue croissance commerciale, la réduction et la réutilisation des matériaux créent encore plus d’emplois dans les entreprises de location et de partage : le covoiturage, la location d’outils, les entreprises de réparation et de confection ou encore les entreprises de réutilisation. L’argent local est dépensé pour des emplois locaux et reste au sein de la collectivité au lieu de la quitter pour acheter des produits importés ou externaliser leur production à des entreprises plus éloignées.

Le programme zéro déchet a besoin des entreprises pour se développer. À l’heure actuelle, la population paie la plupart des coûts de notre système de gestion des déchets par le biais d’impôts locaux. La nouvelle stratégie pour lutter contre cela serait de définir un objectif clair et de nouvelles règles qui permettront de construire une économie circulaire tout éliminant de plus en plus de déchets.

Un élément clé de cette stratégie consiste à exiger que les entreprises qui importent ou fabriquent des produits et des emballages assument la responsabilité des déchets de ces produits. Appelée « responsabilité élargie des producteurs », cette mesure incite les entreprises à réduire les emballages et à rendre leurs produits plus durables ou plus faciles à recycler. Cette idée favorisera l’innovation pour une économie circulaire des ressources et permettra aux habitants de réaliser des économies.

Source utilisée : ZeroWasteEurope.eu

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Gerard78
Gerard78
25 mai 2020 16 h 54 min

A partager… si seulement les plus grosses entreprises (et les plus gros pollueurs) de ce monde se tournaient vers le zéro déchet…

Retour en haut
1
0
Vous avez apprécié cet article ? Laissez un commentaire.x
()
x