Le poppers : les raisons derrière l’existence d’un tel marché

Le poppers : les raisons derrière l'existence d'un tel marché
Vous êtes chef d’entreprise ou travailleur indépendant ?
Créer un compte gratuitement

Rejoignez notre plateforme de mise en relation entre téléprospecteurs à domicile et entreprises !

Aujourd’hui, de nombreuses personnes ont déjà entendu parler du poppers. Certains l’identifient comme une drogue et d’autres le considèrent comme un produit légal en France. Cet article résume à la fois la législation et le marché de ce produit polémique.

Pour ceux qui ne savent pas exactement de quoi il s’agit, le poppers est une substance désinhibante utilisée par de nombreuses personnes ces dernières années. Le marché lié à cette substance soulève de nombreux débats.

En effet, depuis 2013, année durant laquelle le poppers a été légalisé, ce produit est en vente libre dans de nombreux bureaux de tabac et de nombreuses pharmacies, alors qu’auparavant il n’était réservé qu’aux sex shops.

Ainsi, la question que l’on peut facilement se poser, c’est avant pourquoi cette substance (qui est également un vasodilatateur) est-elle autant plébiscitée et comment est-elle devenue un véritable marché porteur ? Sans oublier qui sont les acheteurs majeurs de ce type produit ?

Un marché qui est né avant tout chez les jeunes

De multiples études de cas, dont une remontant à 2014, atteste que le poppers se situe à la deuxième place du classement des substances les plus consommées chez les jeunes, juste derrière une substance, qui elle n’est pas légale en France, le cannabis.

En 2010, 5,3% des jeunes entre 18 et 25 ans avait déjà consommé du poppers, ce qui représentait une progression de 1,4% par rapport à la consommation de cette substance dans les années 2000.

Cependant, même si la comparaison est souvent faite, il faut tenir compte que le poppers n’est pas considéré comme une drogue, contrairement à d’autre substances présentes dans le classement cité précédemment, et c’est certainement l’une des principales explications derrière un tel succès économique.

En effet, sa consommation ne développe aucune sensation de dépendance. De plus, elle n’a pas la capacité d’intervenir au niveau cérébral, ce qui ne provoque aucun impact et modification sur le plan comportemental ou perceptif.

Si ce produit est consommé par les 18-25 ans, qui représentent la majorité des acheteurs générés, c’est notamment parce qu’elle provoque des effets désinhibants et également euphorisants suite à une prise ; ce qui dans un contexte festif peut très vite faciliter le développement de relations sociales, malgré un effet qui ne dépasse que très rarement les 2 à 3 minutes.

Une situation juridique claire, accompagnée d’une légalisation en 2013

Durant plus de 20 ans, de 1990 à 2013, ce produit a été l’objet de multiples interdictions que ce soit au niveau de sa consommation comme de sa vente. Cependant, suite à diverses études menées sur l’impact de sa prise avait sur la santé des consommateurs, les scientifiques n’ont pas réussi à identifier de corrélation directe entre la consommation du poppers et le concept de pharmacodépendance.

Ce constat a été accentué par la pression imposée régulièrement par de nombreuses associations de l’époque, ce qui a permis au poppers d’être de nouveau autorisé en vente libre en France à partir de l’année 2013.

Le poppers en chiffres aujourd’hui

La conséquence directe de cette décision a notamment été le développement de son réseau de distribution.

En effet, fort de son succès, on ne le retrouve plus désormais en vente uniquement dans les sex shops mais également dans les bureaux de tabac ou encore dans de multiples parapharmacies ou sur le web (qui enregistre notamment des taux clics conséquents sur cette gamme de produits), comme cela peut être le cas de la boutique en ligne poppers-boutique.com par exemple.

Au cours de l’année 2014, soit l’année suivant sa légalisation, 7,3% des 18-64 ans avaient consommé au moins une fois du poppers ; chiffre qui est passé à 8,7% en 2017.

Source utilisée : ofdt.fr

Retour en haut