Le PDG d’Instagram gère depuis son garage l’un des plus grands réseaux sociaux du monde

Le PDG d'Instagram gère depuis son garage l'un des plus grands réseaux sociaux du monde
Vous êtes chef d’entreprise ou travailleur indépendant ?
Créer un compte gratuitement

Rejoignez notre plateforme de mise en relation entre téléprospecteurs à domicile et entreprises !

« Je ne travaille pas normalement dans mon garage », a déclaré Adam Mosseri lorsqu’on lui a demandé ce que c’était que de gérer l’une des plus grandes plateformes de médias sociaux du monde depuis son domicile de San Francisco.

Depuis des années, Instagram est le canal de communication par excellence pour partager sa vie de façon quotidienne. Ses utilisateurs, toujours plus nombreux, remplissent régulièrement leur profil de photos soigneusement filtrées et recadrées. Mais aujourd’hui, depuis son garage doublé de contreplaqué, Adam Mosseri, le PDG d’Instagram, dit à ses utilisateurs de faire ce qu’il fait : rester chez soi.

Une nouvelle fonctionnalité pour inciter au civisme

La semaine dernière, l’entreprise a lancé un onglet « Chez soi » qui figure en bonne place dans la section « Story » située au tout début du flux de publications de chaque utilisateur.

Comme son nom l’indique, cette nouvelle fonction offre aux utilisateurs un moyen de partager leur vie à domicile à une période où, dans le monde entier, des millions de personnes ne sortent que très peu à l’extérieur, sauf dans certains cas essentiels, l’objectif étant de limiter la propagation du COVID-19.

Cette fonctionnalité pourrait contribue à sensibiliser les internautes à la nécessité de rester chez soi. Adam Mosseri a révélé mardi que les stories diffusées depuis l’onglet « Chez soi » étaient si populaires qu’elles ont failli rendre inaccessible le site dans les heures qui ont suivi sa mise en ligne.

Durant cette période de confinement, les employés d’Instagram font fasse à plusieurs problématiques. Ils doivent :

  • Maintenir leurs serveurs en état de marche malgré une augmentation significative du nombre d’utilisateurs connectés;
  • Encourager les utilisateurs du réseau social à maintenir une distance sociale;
  • Combattre la désinformation potentiellement dangereuse liée à ce coronavirus.

« Le fait que notre personnel, en particulier nos modérateurs, travaille à domicile, crée toutes sortes de défis que nous devons relever », a déclaré M. Mosseri dans une interview donnée à CNN Business sur Skype depuis son garage.

Un enjeu central : la lutte contre la désinformation

Depuis des années, la société mère d’Instagram, Facebook, essaie de lutter contre la diffusion de fausses informations sur ses plateformes. Ce coronavirus représente un tout nouveau défi, les gens du monde entier recherchant quotidiennement de nouvelles actualités sur ce COVID-19.

Instagram rencontre certaines difficultés pour faire face au mouvement anti-vaccin qui diffuse de nombreuses fausses informations sur ce virus. Par conséquent, Facebook a encore du travail à faire ce niveau pour convaincre ses utilisateurs de sa capacité à devancer toute forme de désinformation.

Mais au cours de ces dernières semaines et de ces derniers mois, Instagram a introduit de nouvelles règles et fonctionnalités spécifiques à la crise que nous rencontrons actuellement.

Parmi ces fonctionnalités, le fait de ne pas recommander les comptes qui diffusent des informations médicales erronées lorsque les gens recherchent des termes liés à ce virus, fait partie des mesures réclamées par les personnes qui critiquent les comptes anti-vaccins.

Adam Mosseri a déclaré que l’entreprise s’est efforcée de fournir des informations précises sur le virus, dont des liens vers des agences gouvernementales officielles qui sont apparus en tête des flux Instagram pour l’ensemble des utilisateurs du réseau social partout dans le monde entier.

Source utilisée : CNN.com

Retour en haut