Le paradis chinois des casinos plus durement régulé ?

Le paradis chinois des casinos plus durement régulé ?
Vous êtes chef d’entreprise ou travailleur indépendant ?
Créer un compte gratuitement

Rejoignez notre plateforme de mise en relation entre téléprospecteurs à domicile et entreprises !

Macao entame mercredi une consultation publique sur les jeux d’argent d’une durée de 45 jours afin de dégager une tendance d’opinion de la population. Cette mesure survient avant un nouvel appel d’offres très surveillé de plusieurs milliards de dollars pour ses licences de casino.

Les investisseurs s’attendent déjà à une réglementation plus stricte, avec pour conséquence directe une chute des actions des opérateurs de Macao.

Une réévaluation des licences de casino en 2022

Lei Wai Nong, secrétaire à l’économie et aux finances de la plus grande plaque tournante du jeu au monde, a déclaré que le gouvernement continuerait à promouvoir le « développement durable et sain » de l’industrie du jeu de Macao, étant donné qu’il y avait encore des lacunes dans la supervision du secteur.

Les actions des casinos de Macao cotés à Hong Kong ont plongé de 16 % à 28 % mercredi matin, à la suite des fortes chutes enregistrées dans la nuit par les actions des casinos américains ayant des activités à Macao, les investisseurs ayant paniqué face à d’éventuelles nouvelles réglementations.

Les opérateurs de casino de Macao, Sands China, Wynn Macau, Galaxy Entertainment, SJM Holdings, Melco Entertainment et MGM China, sont tous tenus de présenter une nouvelle offre pour leurs licences de casino lorsqu’elles expireront en juin 2022. Le gouvernement n’a pas encore précisé le processus à suivre.

D.S. Kim, analyste chez JPMorgan à Hong Kong, a déclaré qu’après le briefing, tous les opérateurs de jeux de Macao ont connu un regain de vigilance de la part des investisseurs.

« Nous admettons qu’il ne s’agit que d’un signal directionnel, alors que le niveau de réglementation/exécution réel reste un point discutable », a-t-il déclaré, ajoutant que l’annonce aurait déjà semé le doute dans l’esprit des investisseurs.

Lors d’un point de presse mardi, M. Lei a détaillé neuf domaines de consultation, notamment le nombre de licences à accorder, le renforcement de la réglementation et la protection du bien-être des employés, ainsi que l’introduction de représentants du gouvernement pour superviser les opérations quotidiennes dans les casinos.

Macao, paradis des casinos en danger ?

Région administrative spéciale de la Chine, Macao a massivement renforcé la surveillance des casinos ces dernières années, les autorités s’attaquant aux flux de capitaux illicites en provenance de Chine continentale et ciblant les prêts clandestins et les transferts d’argent illégaux.

Pékin a également intensifié la lutte contre les flux transfrontaliers de fonds destinés aux jeux d’argent, affectant les canaux de financement des opérateurs de de Macao et de leurs clients VIP.

En juin de cette année, Macao a plus que doublé le nombre d’inspecteurs des jeux et restructuré plusieurs départements pour renforcer la surveillance.

George Choi, un analyste de Citigroup à Hong Kong, a déclaré que si le document de consultation publique offrait des détails limités, les révisions suggérées améliorent la croissance durable à long terme pour l’industrie avec « des implications positives sur les six opérateurs de casino. »

Il a toutefois averti que « nous ne serons pas surpris si le marché se concentre uniquement sur les implications potentiellement négatives, étant donné la faiblesse du sentiment des investisseurs. »

La consultation intervient alors que Macao est aux prises avec une pénurie de voyageurs en raison des restrictions liées au coronavirus depuis le début de 2020. Alors que les revenus des jeux d’argent ont repris ces derniers mois, ils restent à moins de la moitié des hausses mensuelles de 2019.

Retour en haut