Le groupe Evergrande menace l’équilibre économique Chinois

Le groupe Evergrande menace l’équilibre économique Chinois
Vous êtes chef d’entreprise ou travailleur indépendant ?
Créer un compte gratuitement

Rejoignez notre plateforme de mise en relation entre téléprospecteurs à domicile et entreprises !

Les problèmes du conglomérat chinois Evergrande ont fait la une des journaux ces derniers jours après qu’il ait averti une nouvelle fois qu’il pourrait faire défaut sur sa dette astronomique en raison d’un manque de liquidités.

Les experts ont qualifié les difficultés de l’entreprise de test majeur pour Pékin, qui risque de devenir le Lehman Brothers de la Chine et de provoquer une onde de choc dans la deuxième économie mondiale.

Qu’est-ce qu’Evergrande ?

Evergrande est l’un des plus grands promoteurs immobiliers de Chine. L’entreprise fait partie du Global 500, ce qui signifie qu’elle est également l’une des plus grandes entreprises du monde en termes de revenus.

Cotée à Hong Kong et basée dans la ville de Shenzhen, dans le sud de la Chine, elle emploie environ 200 000 personnes. Elle contribue également à soutenir indirectement plus de 3,8 millions d’emplois chaque année. Le groupe a été fondé par le milliardaire chinois Xu Jiayin, puis s’est fait un nom dans l’immobilier résidentiel  mais ses intérêts vont bien au-delà.

En dehors du logement, le groupe a investi dans les véhicules électriques, les sports et les parcs à thème. Il possède même une entreprise d’alimentation et de boissons, vendant de l’eau en bouteille, des produits d’épicerie, des produits laitiers et d’autres marchandises à travers la Chine.

En 2010, l’entreprise a acheté une équipe de football pour développer sa visibilité, désormais connue sous le nom de Guangzhou Evergrande. Cette équipe a depuis construit ce qui est considéré comme la plus grande école de football du monde, pour un coût de 185 millions de dollars pour Evergrande.

Evergrande s’adresse également aux touristes par le biais de sa division parc à thème, Evergrande Fairyland. Son titre de gloire est un projet gigantesque appelé Ocean Flower Island à Hainan, la province tropicale de Chine. Le projet comprend une île artificielle avec des centres commerciaux, des musées et des parcs d’attractions. Selon le dernier rapport annuel du groupe, il a commencé à prendre des clients à titre d’essai au début de l’année, et prévoit une ouverture complète « à la fin de 2021 ».

Comment s’est-il retrouvé en difficulté ?

Ces dernières années, les dettes d’Evergrande ont explosé, car le groupe a emprunté pour financer ses diverses activités, faisant exploser le budget de l’enseigne.

Le groupe est devenu tristement célèbre en devenant le promoteur le plus endetté de Chine, avec plus de 300 milliards de dollars de dettes. Au cours des dernières semaines, il a averti les investisseurs de ses problèmes de trésorerie, affirmant qu’il pourrait se trouver en défaut de paiement s’il n’était pas en mesure de lever des fonds rapidement.

Cet avertissement a été souligné mardi, lorsqu’Evergrande a révélé dans un document boursier qu’elle avait des difficultés à trouver des acheteurs pour certains de ses actifs.

D’une certaine manière, les ambitions agressives de la société sont ce qui l’a mise dans l’eau chaude, selon les experts. Le groupe « s’est éloigné de son activité principale, ce qui explique en partie pourquoi il s’est retrouvé dans cette situation », analyse Mattie Bekink, directrice pour la Chine de l’Economist Intelligence Unit.

Selon les analystes de Goldman Sachs, la structure de l’entreprise a également rendu « difficile l’établissement d’une image plus précise de [son] redressement ». Dans une note publiée cette semaine, ils soulignent « la complexité d’Evergrande Group et le manque d’informations suffisantes sur l’actif et le passif de la société. »

Mais les difficultés du groupe sont aussi emblématiques des risques sous-jacents en Chine. Le problème n’est pas entièrement nouveau. L’année dernière, une flopée d’entreprises publiques chinoises ont fait défaut sur leurs prêts, suscitant des craintes quant à la dépendance de la Chine aux investissements alimentés par la dette pour soutenir la croissance.

Dans une note mercredi, Mark Williams, chef économiste Asie de Capital Economics, a déclaré que l’effondrement d’Evergrande « serait le plus grand test auquel le système financier chinois a été confronté depuis des années. »

Source : Edition.cnn.com

Retour en haut