Le directeur financier d’Aston Martin quitte la société pendant que les pertes du constructeur continuent à augmenter

Le directeur financier d'Aston Martin quitte la société pendant que les pertes du constructeur continuent à augmenter
Vous êtes chef d’entreprise ou travailleur indépendant ?
Créer un compte gratuitement

Rejoignez notre plateforme de mise en relation entre téléprospecteurs à domicile et entreprises !

Le directeur financier d’Aston Martin quittera la société après une année 2019 tumultueuse au cours de laquelle les pertes du constructeur automobile de luxe ont explosé suite à une chute des ventes.

La société a donc dernièrement du faire appel à un nouvel investisseur, Lawrence Stroll, pour aider à redresser l’entreprise.

La firme, réputée mondialement notamment grâce à la saga James Bond, a enregistré une perte de 136 millions de dollars avant impôts en 2019, après une baisse de 7 % de la demande de gros.

L’entrée d’un nouvel actionnaire

Aston Martin a déclaré le mois dernier que le milliardaire canadien Lawrence Stroll achèterait jusqu’à 20 % des parts de la société et que les actionnaires existants injecteraient également plus de liquidités pour stabiliser le constructeur automobile, l’objectif étant de conquérir une nouvelle clientèle.

« La grande différence entre l’année dernière et cette année est la force de l’année d’équilibre », a déclaré le directeur général Andy Palmer à Reuters.

« Nous sommes dans une situation très différente et nous avons donc la capacité de bien… déstocker, ce qui signifie que nous parvenons à un bon équilibre entre l’offre et la demande. »

La société a déclaré que le directeur financier Mark Wilson quitterait son poste au plus tard le 30 avril, mais qu’il n’avait pas été licencié.

Un marché pourtant porteur en chine

Aston Martin a connu une bonne performance l’année dernière en Chine avec des ventes en hausse de 28%, mais la société, comme le reste de l’industrie, a vu la demande baisser en raison de l’épidémie de coronavirus.

L’approvisionnement de certains composants a également été perturbé, mais l’entreprise a déclaré qu’elle n’avait pas constaté d’impact sur la production, les composants étant garantis au moins jusqu’à la fin du mois de mars, ce qui prouve l’efficacité de leur stratégie de gestion des risques.

L’entreprise a également revu son positionnement marketing en reportant ses plans d’électrification de sa gamme à l’année 2025, M. Palmer ayant déclaré que l’entreprise se concentrerait sur les véhicules hybrides jusqu’à cette date, en commençant par le modèle Valhalla dès 2022.

En conséquence d’une étude approfondie du marché, la société a notamment déclaré « Nous avons amélioré le déploiement de notre hybride rechargeable V6, donc il y a beaucoup de travail à faire sur cette technologie et elle s’appliquera à une plus grande gamme de voitures », a déclaré Palmer.

Source utilisée : Reuters.com

Retour en haut