Le développement des fonds indiciels d’investissement aussi appelé ETF face aux actions individuelles

Le développement des fonds indiciels d'investissement aussi appelé ETF face aux actions individuelles
Vous êtes chef d’entreprise ou travailleur indépendant ?
Créer un compte gratuitement

Rejoignez notre plateforme de mise en relation entre téléprospecteurs à domicile et entreprises !

Une étude révèle que nos compétences financières commencent à diminuer plus vite que notre confiance. Acheter des actions individuelles est devenue une tendance vieillissante.

Par conséquent pour un plus grand nombre d’investisseurs, les fonds indiciels d’investissement à coût réduit (Exchange-Traded Fund) constituent désormais une solution intéressante. La raison est simple, ils sont accessibles, faciles et relativement nombreux et diversifiés.

Comment arrivons-nous à ce constat ?

Peut-être avez-vous vu l’étude qui a révélé qu’un investisseur sur dix bat les indices boursiers sur la durée. Peut-être avez-vous lu également l’article académique qui a montré que lorsque les investisseurs réfléchis s’en tenaient à leurs quelques choix de conviction, leurs résultats suivraient et ils gagneraient par conséquent plus d’argent.

Partons du principe que vous avez également réalisé que l’indice S&P 500 a multiplié par 3 votre capital depuis 20 ans lorsque vous relevez les dividendes basés sur une longue liste de valeurs de premier ordre, parfaitement basique et bien gérée. En effet, il ne faut pas être un expert de Wall Street pour se pencher sur la rentabilité d’actions telles que celles de Microsoft, Procter & Gamble, PepsiCo, Starbucks et Nike, qui ont largement dominé le S&P depuis les années 2000 et ont plusieurs fois valorisé leur société presque à eux seuls. Et ce, sans parler des grands gagnants actuels comme Apple et Amazon.

Face à de tels constats, vous devez avoir en tête une chose, quand vous arriverez à un âge où vous cherchez à conserver ce que vous possédez dans une logique de prévoyance, vous allez probablement devoir placer plus d’argent dans des obligations, ou dans une rente immédiate plutôt que chercher à faire des profits rapidement.

Mais l’autre facteur derrière cette volonté est également qu’à l’âge où on privilégie la sécurité, notre conscience et nos qualités et performances financières diminuent en même temps que nos compétences. Cependant, ce qui ne décline pas, c’est notre confiance dans les capacités et qualités qui ont fait notre succès.

Alors dans ce cas, nous devons nous pencher sur les travaux des chercheurs financiers Finke et Sandra Huston de l’American College of Financial Services et de la Texas Tech University. En associant les résultats de l’étude sur la santé et la retraite de l’université du Michigan avec ceux de l’enquête Consumer Finance Monthly, ils découvrent que la « culture financière » diminuent assez rapidement, avec également certaines compétences cognitives, à l’approche des soixante-dix ans.

Trading et retraite, une association pas toujours gagnante

Ce constat explique pourquoi tant d’escrocs financiers s’installent dans des pays où la population de retraités est conséquente.

Selon eux, « les investisseurs qui atteignent un âge avancé de 75 ans et plus obtiennent des rendements bien inférieurs à ceux des jeunes investisseurs ». Les investisseurs plus âgés sélectionnent des valeurs boursières moins bonnes et sont moins bons au niveau du « timing » du marché, constatent-ils.

« Les investisseurs plus âgés semblent avoir du mal à choisir des investissements de meilleure qualité », écrivent-ils. « Les investisseurs âgés de plus de 75 ans obtiennent en moyenne des rendements inférieurs de 3 % à ceux des investisseurs d’âge moyen, et cette disparité de rendement atteint 5 % chez les investisseurs plus âgés et plus riches ».

L’étude est la dernière en date d’une longue série qui constate que notre dextérité financière diminue avec l’âge, que nous aimions l’admettre ou non. C’est une vérité sensible qui prouve une nouvelle fois qu’en vieillissant, nous devenons moins efficaces mentalement.

Le bon côté, c’est que pendant la majeure partie de notre vie, nous semblons développer de la sagesse, de l’expérience accompagnée d’une certaine maturité. Il est donc important d’être en mesure de reconnaître pleinement cela et se tourner vers des structures de conseils ou de formations boursières (telles que lesformationstrading.fr) qui peuvent aiguiller notre manque de vision et de timing dans un contexte sociétal aussi dynamique et versatile.

Source utilisée : Marketwatch.com

Retour en haut